AccueilDroitCampus 2014 : ambiance moderne et connectée

Campus 2014 : ambiance moderne et connectée

En ce début d'été, c'est avec un vent d'enthousiasme que le bâtonnier de Paris Pierre-Olivier Sur et le vice-bâtonnier Laurent Martinet, ont accueilli leurs confrères entre les murs de l'EFB pour le Campus 2014 dédié à leur formation.
Campus 2014 : ambiance moderne et connectée

Droit Publié le ,

L’ouverture du Campus 2014 par le bâtonnier et le comité d’éthique du barreau de Paris a porté ses réflexions sur le sens du secret et son importance pour la profession.

Pierre-Olivier Sur a introduit son propos en rappelant que « Le secret professionnel des avocats est général et absolu, nul ne peut en délier l’avocat, ni même son client, ni même la mort de son client, c’est notre droit, notre décret, notre règlement intérieur, notre serment ». Il a ensuite rebondi vigoureusement sur les écoutes dont il a fait l’objet récemment dans l’affaire Sarkozy-Herzog qu’il a qualifié de « sujet d’inquiétude gravissime en tant qu’attaque contre le secret professionnel ».

Ce campus a aussi permis de découvrir la nouvelle école du barreau de Paris basée à Issy-les-Moulineaux. « Une Ecole archi connectée, génération Y », souligne le bâtonnier. Avant d’avertir ses confrères que « Les choses qui seront dites resteront ! » grâce aux conférences filmées et rediffusées sur le net du barreau.

Sur place, les avocats ont pu apprécier l’ambiance décontractée et les enseignements d’excellence délivrés à foison par leurs pairs. En plus des avocats, des universitaires, des directeurs juridiques et même des personnes totalement extérieures au monde du droit ont participé à la formation.
Par ailleurs, le barreau de Paris a souhaité enrichir sa réflexion déontologique par l’apport de contributions d’un philosophe, d’un ambassadeur de France, d’un académicien, d’un scientifique, ou même d’un prêtre au sein de son comité d’éthique « pour ne plus être autocentré ».

Une école où les couloirs sont plein d’écrans tenant ses hôtes au courant de l’actualité juridique. Où le programme de formation (initiale et continue) a été modernisé par Jean-Louis Scaringella, avocat, ancien directeur d’HEC, désormais directeur de l’EFB et Sandrine Burbure, ancien membre du conseil de l’Ordre, ainsi qu’une équipe de professionnels compétents, efficaces et passionnés. Une formation d’ailleurs très estimée par la plupart les directeurs juridiques de grands groupes.
Une école plus pragmatique, tournée vers les entreprises, où les avocats ont fêté ensemble les 10 ans de la formation continue.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?