Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Cadres : une mobilité remise à plus tard mais des exigences toujours plus accrues

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Cadres : une mobilité remise à plus tard mais des exigences toujours plus accrues
@DR

Selon les résultats du dernier baromètre Cadremploi, réalisé en partenariat avec l'Ifop, les cadres français ont mis sur pause leur projet de changer de poste, faisant preuve d'une certaine prudence, mais affûtent leurs exigences et leurs critères de choix.

Cadremploi et Ifop publient les résultats de leur étude sur la mobilité des cadres, menée auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population cadre du secteur privé, par interview en ligne, du 2 juillet au 8 juillet 2020.

Les cadres évoluent désormais dans un environnement de travail assez atypique, chamboulé par la crise sanitaire du printemps dernier. Les cadres ont développé de nouvelles attentes et revoient tant leurs exigences que leurs aspirations. Bien que toujours à l'écoute du marché, ils sont nombreux à ne pas vouloir quitter leur entreprise pour le moment, souhaitant rester prudent en ce contexte économique incertain.

« Notre baromètre confirme que les mutations pressenties lors du confinement sont désormais en marche, notamment avec l'équilibre vie professionnelle/vie personnelle, qui devient le premier critère déterminant pour changer de poste. Si les cadres jouent logiquement la carte de la prudence actuellement, ils n'ont pas pour autant moins d'ambitions, au contraire, ils ont de nouvelles priorités. Les entreprises vont devoir prendre en considération ces changements pour continuer à les attirer, et mettre en place de nouveaux modes d'organisation compatibles avec ces attentes, le télétravail en-tête, impliquant in fine, de nouvelles façons de manager », explique Elodie Franco Da Cruz, Responsable des études de Cadremploi.

Une grande majorité préfèrent l'immobilisme

Selon le baromètre, plus de 50 % des cadres ne souhaitent pas quitter leur entreprise pour le moment, faisant preuve d'une grande prudence.

En effet, malgré la crise, ils restent à un niveau d'optimisme au plus haut concernant leur situation professionnelle, de 74 % contre 73 % en 2019, et continuent de faire confiance à leur entreprise pour surmonter la crise (79 %).

Par ailleurs, la période de confinement ne semble pas non plus avoir fortement impacté leur volonté de changer de poste. Si 7 répondants sur 10 déclarent avoir consulté des offres d'emploi pendant, puis après le confinement, et si 38 % se déclarent ouverts aux opportunités, contre 36% en 2019, les cadres se montrent très prudents : 52 % souhaitent rester dans leur entreprise, contre 35 % en 2019 soit + 17 points.

Leur faible optimisme s'agissant du contexte économique et social (21 %) les influence à s'orienter vers le salariat traditionnel et les incite beaucoup moins à devenir indépendant (1 % contre 5 % en 2019), à créer leur entreprise (3 % contre 7 %) ou encore à changer d'activité (2 % contre 8 %).

Une prudence qui va de paire avec l'âge puisque 70 % des plus de 50 ans déclarent vouloir rester dans leur entreprise contre 43 % des 18-34 ans. Un phénomène logique puisque les répondants les plus âgés sont nettement moins à l'écoute des opportunités que les plus jeunes.

Plus d'équilibre avec la vie personnelle

A la question, « souhaitez-vous changer de poste pour plus de responsabilités et un meilleur salaire ? », la réponse est majoritaire non.

De fait, le confinement semble avoir bousculé les priorités des cadres en matière de changement de poste puisque l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle devient l'un des critères déterminants (71 % contre 66 % en 2017), devant la localisation géographique de l'entreprise (62 % contre 67 %). Les critères qui séduisaient davantage les cadres « d'hier », comme les possibilités d'évolution liées aux postes ou encore le fait d'avoir plus de responsabilités que dans son précédent poste, ne sont plus ceux d'aujourd'hui. Seule la rémunération reste un critère important dans les prises de décision, malgré une chute de 7 points (62 % contre 69 % en 2017).

Parallèlement, le critère du télétravail prend de l'importance, 48 % des répondants considérant que la possibilité d'y recourir est plus important pour eux qu'avant la crise et 67 % exprimant un intérêt plus fort pour le télétravail occasionnel. Plus d'un tiers des cadres attendent également de plus en plus de latitude dans l'organisation de leur travail en termes d'horaires.

Le manager post-confinement doit orchestrer

Face aux multiples contraintes liées au travail à distance, les cadres ont développé de très fortes attentes envers leurs managers, s'agissant de l'autonomie et de la confiance.

Dès lors, interrogés sur les principaux critères définissant le mieux le bon manager, les répondants citent la capacité à déléguer et faire confiance à 36 %, la capacité de décision , à 30 % et l'écoute des membres de son équipe, à 29 %.

Par ailleurs, pour 16 % d'entre eux, l'équité envers chacun et l'attention au développement professionnel des membres de l'équipe sont des qualités désormais attendues, suivies par la capacité à bien répartir le travail, pour 14 %, la disponibilité pour 13 % et le retour sur le travail réalisé (12 %). Le charisme et la capacité à innover sont les qualités les moins fréquemment citées par les répondants, à respectivement 8 % et 4 %.

En parallèle, les cadres affichent une préférence pour un management plus horizontal, avec un manager qui s'appuierait sur leurs expertises (73 %), qui favoriserait l'autonomie (68 %) et qui partagerait davantage les responsabilités (65 %).




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer