Budget 2015 des Hauts-de-Seine

L'Assemblée départementale des Hauts-de-Seine vient de voter son Budget primitif pour l'année 2015, défini suite au Débat d'orientations budgétaires. Les baisses des dotations de l'Etat sont d'ores et déjà estimées à 11 millions d'euros sur la période 2015/2017, soit 3,67 millions d'euros par an.
Budget 2015 des Hauts-de-Seine
Conseil général des Hauts-de-Seine

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Le Département s’est fixé des priorités : la lutte contre les effets de la crise sur les populations et les investissements porteurs d’emplois et de croissance.
Les crédits destinés au financement des actions sociales, première responsabilité départementale, s’élèvent à 778,5 millions d’euros en fonctionnement (hors charges de personnel et frais de structures), soit une augmentation de près de 2 % par rapport à l’année dernière. En 2015, un nouveau service d’accueil familial (SAF) sera mis en place. L’objectif est d’orienter le plus rapidement possible les enfants chez les assistantes familiales en attente.
588 millions d’euros sont par ailleurs dédiés à l’investissement, porteur d’emplois et de croissance. Le Département va continuer de jouer un rôle majeur de soutien à l’emploi en menant des aménagements structurants qui seront déployés sur l’ensemble du territoire. Pour le Conseil général, « il s’agit de répondre à la fois aux besoins des Alto-séquanais et des entreprises ». Les crédits seront principalement destinés à des programmes d’habitat (76,2 M€), de réhabilitation des collèges (69,7 M€) et d’infrastructures routières (67,7 M€). 36,7 M€ seront dédiés à la rénovation urbaine. 3,5 M€ seront investis pour construire un nouveau pôle social à Châtenay-Malabry. Afin de préserver et d’améliorer le cadre de vie des Alto-séquanais, 11 M€ seront dédiés pour préserver et aménager des espaces verts.
Le Conseil général continuera, par ailleurs, à de poursuivre sa politique innovante tournée vers la jeunesse, le sport et la culture 18,8 M€ seront dédiés aux dotations de fonctionnement des collèges publics ; 6,6 M€ à la gestion de la restauration scolaire (hors masse salariale) ; 3,1M€ aux actions éducatives proposées aux collégiens ; 1,3 M€ aux dispositifs pour aider les élèves en difficulté scolaire ; 2,5 M€ aux associations sportives, 1,3 M€ pour le dispositif Vacan’Sports… L’enveloppe dédiée à la politique culturelle s’élève à 15,4 M€ (Festival Chorus, La Défense Jazz Festival, le fonctionnement des 3 musées départementaux, des Archives départementales…).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?