Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Bruno Le Maire espère que 20 milliards de quasi-fonds propres suffiront à relancer les entreprises

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Bruno Le Maire espère que 20 milliards de quasi-fonds propres suffiront à relancer les entreprises
© Congrès OEC

Lundi 19 octobre, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, accompagné de son confrère chargé des PME Alain Griset, a annoncé qu'une nouvelle rallonge de 20 milliards d'euros serait intégrée au plan de Relance de 100 milliards pour soutenir la trésorerie des entreprises françaises. Une somme conséquente « afin de restaurer la capacité d'investissement des entreprises en sortie de crise, de leur permettre d'embaucher et de rester compétitives ».

Le plan de relance de 100 milliards prévoyait déjà ce dispositif d'aide au financement des entreprises mais le montant précis de l'enveloppe restait à définir. C'est désormais chose faite.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont présenté lundi matin la feuille de route du Gouvernement pour renforcer la situation financière des entreprises dans le cadre du plan de relance, en présence des fédérations d'entreprises, des associations professionnelles du secteur financier et des associations d'épargnants, ainsi que de parlementaires.

Objectif : reconstituer les fonds-propres

« Nous avons, et j'ai personnellement, entendu les critiques d'un certain nombre d'économistes qui disaient que ces prêts participatifs étaient insuffisants, la reconstitution des fonds propres devait être plus forte », a déclaré le ministre.

Le Gouvernement a donc décidé de mettre le paquet sur les besoins de trésorerie des entreprises, sur leur capacité d'emprunt et d'investissement, appelé dans le jargon les quasi-fonds propres. Il s'agit des ressources financières n'ayant pas la nature comptable de fonds propre qui regroupent notamment les comptes courants d'associés, les obligations convertibles ou bien encore les emprunts participatifs. Les deux ministres ont ainsi détaillé plusieurs initiatives qui permettront de renflouer les caisses des boîtes françaises, tout en mobilisant l'épargne privée « qui est abondante ».

Un label et des prêts participatifs

Par exemple, le label « Relance », destiné à orienter l'épargne privée vers les fonds propres des entreprises, en particulier des PME et des ETI, permettra aux épargnants d'identifier facilement les placements à même de répondre aux besoins urgents de l'économie réelle et de favoriser son financement. Une dizaine de fonds d'investissement sont déjà labellisés.

Les ministres ont surtout annoncé la mise en place d'un dispositif de prêts participatifs et d'obligations soutenus par l'Etat « permettant de générer entre 10 et 20 milliards d'euros de quasi-fonds propres pour les projets d'investissement des entreprises françaises ». Un programme de financement de long terme d'une maturité supérieure à 7 ans, uniquement pour les PME fragilisées par la crise mais ayant tout de même des perspectives de développement.

Par ailleurs, d'autres initiatives contribueront au renforcement de la trésorerie des entreprises, notamment une incitation à la réévaluation libre des actifs de l'entreprise, dont l'impact fiscal sera neutralisé, et une facilitation des opérations de cession-bail.

Bruno Le Maire a enfin salué les actions annoncées par les associations financières, notamment le programme d'investissement « Assureurs-Caisse des Dépôts Relance Durable France » piloté par la Fédération Française de l'Assurance (FFA) représentant un montant de 2,2 milliards d'euros en faveur des PME et ETI et des secteurs de la santé et du tourisme.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer