AccueilEntrepriseVie des entreprisesBruno Le Maire : « Bercy participera pleinement à la révolution climatique »

Bruno Le Maire : « Bercy participera pleinement à la révolution climatique »

A l’occasion d’un déplacement sur le chantier de rénovation énergétique du Laboratoire national de métrologie et d’essai (LNE) de Trappes (Yvelines), le ministre de l’Économie a assuré que Bercy prendrait toute sa part dans la transition.

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

« L'expérience que nous avons tous fait cet été, d'un été marqué par des vagues de chaleur, par de la canicule, qui est pesant en particulier pour les personnes les plus fragiles, les personnes malades, les personnes âgées, les feux de forêts, les incendies, les catastrophes climatiques, le dérèglement, tout ça, nous pouvons y apporter des solutions, par notre intelligence, par notre détermination et par notre prise de conscience.

Et je voudrais vous dire, ce matin, que Bercy, le ministère de l’Économie et des Finances, qui est placé sous mon autorité, participera pleinement à cette révolution climatique, qui est aussi une révolution culturelle. Et je dois vous dire que j’en ai assez d’entendre dire que le ministère de l’Économie et des Finances s'oppose à telle politique et contre telle dépense budgétaire pour le climat, c’est faux.

Nous sommes, avec l'ensemble de mes agents, totalement engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous soutenons les politiques, nous validons les budgets, nous apportons les moyens, et la meilleure preuve en est la rénovation de ce bâtiment et la rénovation de l'ensemble des bâtiments qui était engagée sous l'autorité d'Alain Resplandy-Bernard, directeur de l’Immobilier de l’Etat ».

Le plan du Gouvernement

Le Gouvernement s’est fixé pour objectif de réduire la consommation énergétique des bâtiments de l’Etat de 10 % sous deux ans, de 40 % d’ici 2030 et de 60 % d’ici 2050.

Depuis 2019, il a investi 3,8 milliards d’euros, dont 2,7 milliards dans le cadre du plan France Relance, pour rénover quelque 4000 bâtiments. Près de la moitié de ces sites ont déjà été livrés à la rentrée. Le Gouvernement table sur des économies de l’ordre de 800 GWh par an grâce à ces investissements, soit la consommation énergétique d’une ville de 200 000 habitants.

L’État a aussi lancé des appels à projets visant à réduire à très court terme sa dépendance aux énergies fossiles importées. Quelque 800 projets ont été sélectionnés en juin 2022, pour 50 millions d’euros, permettant d’économise l’énergie équivalant à la consommation d’une ville de 25 000 habitants. Une nouvelle enveloppe de 150 millions d’euros est prévue pour 2023.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?