Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Bioéthique : enfin le meilleur des mondes ?

le - - Droit - Actualité du droit

Bioéthique : enfin le meilleur des mondes ?
@ AP - Yaël Braun-Pivet et Pierre-Henri Duée dialoguent avec les citoyens de Maisons-Laffitte

Les Etats généraux de la bioéthique ont, entre autres, fait ressortir un besoin d'information et de formation sur les questions de bioéthique exprimé par la société. Retour sur une réunion publique organisée à Maisons-Laffitte par Yaël Braun-Pivet, présidente de la Commission des lois à l'Assemblée nationale.

Pour la onzième fois de son mandat, Yaël Braun-Pivet, par ailleurs députée des Yvelines LREM, invitait les citoyens de sa circonscription pour une réunion publique. L'exercice de ce mercredi, un débat autour de la loi bioéthique IV dans une ville réputée conservatrice, ne semblait pas aisé : « Je peux vous témoigner que certains m'ont dit “ne fais pas une réunion à Maisons-Laffitte sur ces questions”. Mais ce sont les habitants de ma circonscription, on dialogue, on discute il n'y a pas de questions taboues. Je suis très contente d'être devant vous ce soir pour écouter et échanger », affirme l'élue devant l'assistance.

Elle était accompagnée de Pierre-Henri Duée, président de la section technique du Comité consultatif national d'éthique (CCNE). Sa présence était importante aux yeux de la députée, car permettant d'“objectiver” le débat et de proposer une parole qui ne soit pas lue comme celle du Gouvernement ou de la majorité. Tous deux se sont tout d'abord passés la parole pendant une heure environ, revenant avec un souci pédagogique certain sur les principes fondamentaux du droit français et européen (la dignité de la personne humaine, l'inviolabilité, l'indisponibilité et la non-patrimonialité du corps) et le rôle du CCNE. Pierre-Henri Duée le définit ainsi : « mesurer la tension entre ce qui est techniquement possible et éthiquement souhaitable pour faire des propositions ». Il explique qu'il s'agit d'explorer tous les possibles et les arguments qui les soutiennent, davantage que de faire une photo de l'opinion ou de rechercher un illusoire consensus. Ils ont également balayé les grandes évolutions de la loi depuis 1994, et la construction du projet de loi actuel sur lequel un groupe spécial s'est mis au travail à l'Assemblée nationale.

Le débat s'est ensuite ouvert autour de thématiques diverses et variées, PMA, GPA, dons de gamète et accès aux origines revenant le plus souvent (certains auraient aussi aimé échanger sur l'intelligence artificielle et le principe de garantie humaine sur l'interprétation de résultats issus d'algorithme). Dans un climat globalement respectueux, des applaudissements à un « on crée volontairement des enfants orphelins de père, il y a vraiment des gens qui vont très loin dans la folie » à propos de l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes seules et de la fécondation post-mortem (l'amendement sur ce dernier point ayant néanmoins été rejeté par l'Assemblée) en ont succédé d'autres à un « la théorie de la privation de papa est une théorie infondée ».

à l'issue de la réunion, la députée nous décrit l'assistance « On a ressenti dans l'assistance une satisfaction d'avoir reçu de l'information autant que de pouvoir poser une parole contre le texte. J'ai trouvé que cette réunion était extrêmement intéressante, riche, on s'est bien écouté ».

La rencontre a vraisemblablement été appréciée aussi par l'assistance : « Je voulais juste vous remercier parce que je n'y connais pas grand-chose. J'ai passé près de trois heures lundi soir à écouter tout le monde [les débats télévisés à l'Assemblée], et personne n'a mentionné que tout le monde n'était pas d'accord. Je tenais à vous remercier d'avoir fait cette précision. J'espère que ceux qui ne sont pas toujours d'accord pourront se faire entendre. Voilà, je voulais vous dire merci », dit une citoyenne s'adressant à son élue.

La réunion s'est achevée sur cette question émanant de la salle et qui restera vraisemblablement en suspens : « Pensez-vous, qu'une fois la loi passée, nous serons enfin dans le meilleur des mondes ? »




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer