AccueilDroitBaumettes : la justice ordonne une remise en état

Baumettes : la justice ordonne une remise en état

Le tribunal administratif de Marseille a ordonné le 14 décembre à l'administration pénitentiaire de contrôler que chaque cellule de la prison marseillaise des Baumettes "dispose d'un éclairage artificiel et d'une fenêtre en état de fonctionnement", à la suite d'une requête de l'OIP.

Droit Publié le ,

L'administration devra également "faire procéder à l'enlèvement des détritus" dans les cellules et les communs de la prison, ainsi que veiller à ce que les repas des détenus ne soient plus "entreposés sur le sol ni à proximité des bennes à ordures". "Une victoire en demi-teinte", pour l'avocat de l'Observatoire international des prisons (OIP), Me Patrice Spinosi, regrettant que le juge administratif n'ait pas considéré que l'état de délabrement de la prison, pointé dans un rapport du contrôleur général des lieux de privation de libertés, Jean-Marie Delarue, met en péril la vie des détenus. "Ce jugement est la reconnaissance d'une carence de l'administration qui porte atteinte à la dignité des détenus. Des obligations sont ainsi imposées à l'administration", a ajouté l’avocat, précisant qu'il envisageait tout de même de saisir le Conseil d'Etat. Lors de l’audience, Me Spinosi avait soulevé les graves carences au niveau de l'hygiène, évoquant un risque d'épidémie en raison de la présence de cafards et de rats, s’indignant que l'administration pénitentiaire ne soit pas représentée au tribunal administratif. Cet avocat au Conseil d'Etat a souligné qu'un second référé, dit de mesures utiles, avait été déposé devant la même juridiction, afin "qu'après ces mesures urgentes, l'administration se penche sur le fond". L'OIP demande dans ce référé que des travaux de rénovation soient engagés au centre pénitentiaire des Baumettes et souhaite également que la prison soit vidée de ses occupants pendant ces travaux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?