Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Baromètre Meelo : quel impact de la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat des Français ?

le - - Actualité

Baromètre Meelo : quel impact de la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat des Français ?
© Adobe Stock

C'est dans un contexte de reconfinement et de crise économique induit par la crise de la Covid-19 que Meelo, le spécialiste de l'intelligence artificielle dans l'identification des fraudes et la sécurisation des transactions financières, s'est intéressé au pouvoir d'achat des ménages, à leur capacité de remboursement et à l'évolution de leur manière de consommer.

L'entreprise Meelo a mené une enquête consommation sur la santé des ménages en cette période de pandémie. Elle a été réalisée en ligne par Diffusis France pour Meelo sur l'ensemble du territoire français auprès d'un échantillon de 1072 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, durant la période du 14 au 18 septembre 2020.

Il en ressort de nombreux enseignements. Tout d'abord, 32 % des propriétaires et 16% des locataires interrogés déclarent être en difficulté pour honorer leur emprunt immobilier ou payer leur loyer en cette période de rentrée. Ensuite, un quart des sondés souhaite recourir à un prêt bancaire, dans la limite de 1 000 euros pour 47 % d'entre eux, afin de couvrir les différentes dépenses qui marquent traditionnellement l'automne et la rentrée. Par ailleurs, le risque de surendettement est croissant et pourrait concerner 7 % des sondés contre 2,1 % il y a 4 mois. Enfin, 75 % des personnes interrogées déclarent utiliser le paiement fractionné.

« Depuis quelques années, en parallèle d'une réglementation qui se durcit, on entend une « petite musique » expliquant que le crédit ne répond plus aux attentes des clients. La période actuelle est source de tensions financières et de craintes fortes concernant le budget des ménages. L'enjeu pour les professionnels est de pouvoir appréhender au mieux la situation du client et son risque d'impayé alors que les modèles statistiques de scoring sont un peu datés, en particulier dans la prise en compte des nouvelles formes de contrats de travail ou de modes de vie. Meelo a développé la solution la plus avancée, basée sur l'open data et l'intelligence artificielle pour sécuriser les paiements et les financements », explique Laurent Kocinsky, fondateur de Meelo.

Difficultés de rembourser les prêts bancaires et de payer les loyers

Selon le baromètre, 63 % des locataires indiquent être en difficulté pour payer leur loyer en cette période de rentrée et 21 % que la situation risque de devenir difficile. S'agissant des propriétaires, 51 % peuvent encore rembourser leurs prêts immobiliers mais 32 % ne le peuvent déjà plus. Pour pallier ces difficultés, le report ou l'aménagement des crédits est une solution envisagée par 17, 8% des propriétaires concernant leur crédits immobiliers, par 15,5 % de l'ensemble des répondants pour les crédits à la consommation et par
14,20 % pour les crédits automobiles. Par ailleurs, 25,8 % pensent faire un prêt à la banque pour couvrir leurs différentes dépenses, un chiffre en hausse depuis le dernier baromètre où seulement 2 % des personnes interrogées déclaraient envisager un prêt en cas de baisse de leur pouvoir d'achat pendant le confinement.

Enfin, le regroupement des prêts est envisagé par un quart des répondants pour faire baisser leurs charges mensuelles et limiter le risque de surendettement, 7 % d'entre eux estimant d'ailleurs devoir déposer un dossier à la Banque de France, un chiffre inquiétant car en hausse par rapport au baromètre précédent.

Usages du paiement fractionné

Le paiement fractionné est plébiscité par 48 % des répondants pour augmenter le pouvoir d'achat, utilisé par 16,5 % d'entre eux plus de 10 fois par an, par 32,7 % de 5 à 10 fois et par
26,7 % plus occasionnellement, pour moins de 5 achats par an que ce soit en magasin (33,5 %) ou sur internet (45,4 %). S'il est aussi choisi pour « accéder à des achats plus coûteux », dans 20 % des cas, ou pour « avoir l'impression de dépenser moins », pour 14,3 %, il est surtout utilisé pour acheter du matériel multimédia, à 38 %, ou des articles relatifs à la maison, à 31%. n




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer