AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisBagnolet : 317 personnes en famille mises à l’abri
HAUTS-DE-SEINE

Bagnolet : 317 personnes en famille mises à l’abri

Les services de préfecture de la région d’Île-de-France ont procédé à la mise à l’abri de 317 personnes, rue de l’Epine à Bagnolet.
Bagnolet : 317 personnes en famille mises à l’abri

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Avec l’appui des services de la préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris, les services de la préfecture de la Seine-Saint-Denis ont procédé ce 18 juillet à une opération de mise à l’abri de 317 personnes en famille, au niveau du pont de la rue de l’Epine à Bagnolet. Un campement s’était en effet constitué dans la commune, « mettant en péril la salubrité et la sécurité des occupants et des riverains ».

« En raison de l'épisode caniculaire, toutes les personnes vulnérables ont été prises en charge au sein de gymnases mobilisés pour cette opération », a également indiqué la préfecture. Parmi les personnes déplacées se trouvaient 22 femmes enceintes. Elles ont été accueillies au « Ponant », au sein des locaux de l’institution.

2 733 personnes mises à l’abri depuis janvier

Les 317 personnes déplacées vont aussi être prises en charge sur le plan des démarches. Elles vont bénéficier d’une évaluation de leur situation administrative, d'un accompagnement social, sanitaire et administratif, avant d’être réorientées vers des hébergementsadaptés à leur situation, que ce soit en Île-de-France ou en province. Une action qui s’inscrit dans celle de l’Etat depuis le début de l’année, alors que l’initiative constitue la 10e mise à l’abri depuis le début de l’année. Ainsi, ce sont 2 733 personnes qui ont été prises en charge par les collectivités depuis janvier.

Depuis 2021, les moyens d'actions de l'Etat se sont renforcés avec la mise en œuvre du schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés (SNADAR), instauré par la loi du 10 septembre 2018. Ce schéma permet de procéder à des orientations vers des solutions d'hébergement pour les demandeurs d'asile primo-arrivant, dès l'enregistrement de leur demande. En parallèle, l’Etat est également mobilisé pour l’accueil des personnes déplacées d’Ukraine. Chaque nuit, ce sont entre 240 et 300 personnes en moyenne qui bénéficient d’une prise en charge, au titre de l’hébergement de transit au sein du sas de l’escale situé au parc des expositions de la porte de Versailles (15e arrondissement de Paris).

Près de 16 000 orientations d’hébergement en 2021

Les chiffres donnés par l’Etat en matière de prise en charge de personnes restent malgré tout élevés. En effet, même si les autorités sont mobilisées pour offrir des solutions d'hébergement aux personnes vulnérables, ce sont plus de 155 000 personnes en situation de précarité qui bénéficient d’une prise en charge au titre de l’hébergement, chaque nuit en Île-de-France.

En 2021, 16 000 orientations vers des solutions d'hébergement en région ont été effectuées. Pour le début d’année 2022 (janvier-mai), ce sont 7 700 personnes qui ont été redirigées de la sorte. Actuellement et pour finir, 440 personnes bénéficient d’une prise en charge au titre de l’hébergement au sein de l’escale, située au parc des expositions de la porte de Versailles.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?