AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisB. Delanoë pour une gouvernance métropolitaine coercitive

B. Delanoë pour une gouvernance métropolitaine coercitive

Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a tracé les grandes lignes de la future gouvernance de la métropole parisienne telle qu'il la souhaite, avec notamment des moyens de coercition pour obliger les maires récalcitrants à construire des logements sociaux.
B. Delanoë pour une gouvernance métropolitaine coercitive
D.R

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

"2013 sera l'année de naissance d'une gouvernance métropolitaine qui fédérera la région Ile-de-France, la Ville de Paris, les départements de petite et grande couronnes et les intercommunalités", a espéré M. Delanoë. Cette instance, qui doit figurer dans le projet de loi sur l'acte III de la décentralisation attendu pour le mois de mars, doit permettre "d'être plus efficace ensemble sur la politique du logement, de l'hébergement d'urgence, de l'environnement" et à ce titre de la rénovation thermique des logements, a souligné le maire de Paris.

Concernant le périmètre de ce nouvel organe, "on a travaillé avec Jean-Paul Huchon (président de la Région, ndlr), les élus, Jean-Marc Ayrault et les groupes parlementaires", a rappelé M. Delanoë, assumant la "nuance" entre sa vision et celle de M. Huchon. "Il faut être pragmatique, la zone la plus pertinente pour le logement est le périmètre urbain au sens de l'Insee", c'est-à-dire regroupant 412 communes du cœur de l'agglomération, a asséné l'édile parisien. Et d'ajouter : "Si j'ai tant souhaité que la grande couronne soit dans la gouvernance, c'est pour ne pas créer une nouvelle frontière".

De son côté M. Huchon considère le périmètre régional comme plus pertinent pour penser le logement, car la grande couronne est devenu le réceptacle de populations ne pouvant plus se loger dans le centre en raison de la pénurie et des coûts.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?