AccueilDroitAvocap fête ses dix ans

Avocap fête ses dix ans

Pour fêter les dix ans de l'espace commun des avocats, son fondateur, Arnaud Lizop, avait réuni dernièrement de nombreux amis et personnalités, au nouveau siège, autour d'œuvres d'art exposées par deux artistes : le sculpteur Emmanuel Fillot et le peintre Mahut.
Avocap fête ses dix ans
© DR - Arnaud Lizop en plein discours, sous le regard de Christiane Féral-Schuhl.

Droit Publié le ,

Plus de 240 personnes du monde du droit et des arts ont pu ainsi partager une soirée conviviale. Parmi les personnalités figuraient notamment le bâtonnier Christiane Féral-Schuhl, les candidats au bâtonnat Marie-Aimée Peyron et Basile Ader, de nombreux élus et anciens élus du Conseil de l'Ordre et du Conseil national des barreaux, dont Cyril Bourayne, Caline Kamya, Xavier Chiloux, Didier Dalin, Dominique Tricaud, ainsi que de nombreux artistes, tels Enki Bilal, Mathieu Amalric, Bernard Lavilliers, Jeanne Balibar, Elisabeth Petit, Bruno Nuytten et Mavikana Badinga.

Arnaud Lizop a mentionné les étapes parcourues depuis 2006, en rappelant qu'Avocap était une idée simple appliquée aux avocats, ce qui, en soi constituait, pour certains, un paradoxe insurmontable et un pari aujourd'hui largement réussi.

Avocap part d'un constat : la régularité des charges de cabinet s'apparente à un modèle industriel alors que les honoraires présentent les aléas d'une économie de cueillette. De là est née la volonté de mutualiser des moyens tout en permettant à chacun de rester indépendant.

Depuis, Avocap a parcouru un long chemin qui l'a mené successivement rue des Capucines, puis dans l'Hôtel de la Monnaie de Paris et aujourd'hui dans l'Hôtel Rombaldi, étape importante réalisée avec l'appui et le soutien de plusieurs personnalités, en particulier d'Yves-Marie Ravet, présent ce soir-là.

Arnaud Lizop a rendu un hommage particulier à Christiane Féral-Schuhl, initiatrice des « Entretiens d'Avocap ». Le 11 juin 2014, Madame le bâtonnier avait fait un aller-retour à Bruxelles au siège d'Avocap Europe, pour tenir son engagement d'être présente au lancement, alors qu'elle était nommée, le jour même à l'Assemblée nationale, co-présidente de la commission de réflexion sur le droit et les libertés à l'âge du numérique.

De nouvelles pages ont commencé à s'écrire au sein d'Avocap avec, notamment, la création des CMP (Collaborateurs mutualisés ponctuels), la réponse harmonisée aux appels d'offres et la création en 2017 d'un département de formation avec un accès privilégié pour les membres d'Avocap. Arnaud Lizop a affirmé en conclusion ne pas craindre les start-up numériques du droit : « Tout le monde peut faire du droit et c'est très bien car il y a de la place pour tout le monde. Mais seuls les avocats ont une déontologie qui demeure notre identité et que les acteurs du droit rechercheront de plus en plus. »

Christiane Féral-Schuhl est également intervenue pour affirmer sa conviction selon laquelle les nouvelles technologies, qui ont été l'une des priorités de son bâtonnat, sont un des moyens d'inventer de nouveaux modes d'exercice, dont Avocap a été précurseur en 2006, et qui ont vocation à se répandre afin de permettre à la profession de vivre et de se développer avec son temps.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?