AccueilActualitéCharlélie Couture : Artiste multi casquettes !

Charlélie Couture : Artiste multi casquettes !

Artiste mondialement reconnu pour ses chansons, Charlélie Couture est également un artiste peintre et street artiste. Cette semaine il a réalisé une fresque le long d'un terrain de foot à Clichy.
Charlélie Couture : Artiste multi casquettes !
© DR

Actualité Publié le ,

Affiches Parisiennes : Quel artiste êtes-vous ?

Charlélie Couture : Je me considère comme un poète rock, si je puis dire. Tout ce que je fais est très lié à l'histoire de la ville et des cités, même si quelquefois, je travaille en liaison avec la nature que je respecte et que j'admire. Je suis malgré tout plutôt un peintre urbain et un artiste urbain. Donc immanquablement, à un moment donné, les associations se font parce que dans mon travail même de plasticien, de peintre, il y avait une vraie relation à la ville.

Réfléchir sur la ville, c'est réfléchir sur l'homme. C'est ça le fondement de mon analyse, à savoir que si on réfléchit sur la nature, c'est réfléchir sur l'œuvre de celui qui n'a pas de nom. Alors que réfléchir sur la ville, sur toutes ses infrastructures, c'est porter un regard sur ce que les hommes ont voulu pour les hommes.

A.-P. : Est-ce qu'il y a un endroit à Paris ou en proche banlieue que vous souhaiteriez peindre ?

Charlélie Couture : Non, vous savez, c'est l'occasion qui fait le larron. Encore une fois, c'est beaucoup lié à l'improvisation. C'est plus le contexte dans lequel ça se passe. La période de l'année, le temps que l'œuvre va rester présente qui motive. J'ai travaillé dans des lieux sur lesquels j'ai passé beaucoup de temps. Tout en sachant que c'était juste pour un week-end, par exemple. Et ce qui me faisait plaisir, c'était de voir les gens tourner la tête pour essayer de lire, etc.

A.-P. : Le processus de création est-il le même pour une œuvre musicale que pour une œuvre visuelle ?

Charlélie Courture : Oui, le processus de création, c'est-à-dire sentir en soi la nécessité de faire quelque chose est pareil, quel que soit le domaine. Par contre, les conséquences de ces actes sont très différentes.

Quand on fait une œuvre plastique ou littéraire, elle est partagée par des gens d'une manière décalée, de dire, tu veux raconter une histoire ? Et c'est quelquefois des semaines, des mois, des années plus tard, que quelqu'un d'autre va partager ce que tu as écrit. C'est différent dans le domaine de la musique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?