AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisAnnulé à contrecœur, Paris photo réduit à une offre en ligne

Annulé à contrecœur, Paris photo réduit à une offre en ligne

« De Charybde en Scylla » : la formule de la présidente de Paris Photo traduit son dépit. Une cascade de contretemps a eu raison de sa volonté de tenir cette semaine le premier rendez-vous au monde de la photo d'art, qui se trouve réduit à une offre virtuelle.
Annulé à contrecœur, Paris photo réduit à une offre en ligne
© Paris photo

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Après l'annulation de la Fiac fin octobre, et alors que d'autres salons pliaient bagage, jugeant le risque trop grand du fait de la crise sanitaire, Paris Photo se montrait résolu à tenir le coup le plus longtemps possible. « Nous avions choisi un format plus petit mais de qualité, n'attendant plus que des galeristes européens, en plus des galeristes français », a expliqué Florence Bourgeois, à propos de cette 24e édition. « Pour que les exposants ne prennent pas de risques, nous avions consenti une réduction de 20 % pour le prix du stand », soupire la présidente de cette foire qui, en 2019, avait réuni plus de 200 exposants – 180 galeries de 30
pays et 31 éditeurs.

De Paris Photo – désormais entièrement en ligne – il ne reste principalement que le programme "Elles X Paris Photo", fruit d'un partenariat avec le ministère de la Culture. Ce dispositif vise à une meilleure visibilité des photographes femmes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?