AccueilVie des entreprisesAlain Griset signe une charte pour la numérisation et le verdissement des auto-écoles

automobile Alain Griset signe une charte pour la numérisation et le verdissement des auto-écoles

Alain Griset a récemment signé avec le Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA) et la Banque publique d’investissement (BPI) France.
Alain Griset signe une charte pour la numérisation et le verdissement des auto-écoles
© DR - Le ministère des Petites et moyennes entreprises, la banque publique d'investissement et le conseil national des professions de l'automobile ont tous les trois adoptés cette nouvelle charte pour les écoles de conduite.

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Le ministre délégué, chargé des Petites et moyennes entreprises Alain Griset a signé une charte en faveur du verdissement et de la numérisation des écoles de conduite avec François Bartholomé, président du Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA) et la BpiFrance. Elle vise à accompagner les 12 000 écoles de conduite françaises dans leur transition numérique et écologique. Pour Alain Griset, la crise sanitaire a accéléré la transition numérique et il est normal que le Gouvernement accompagne la filière automobile dans la réalisation de ces changements : « Nous avons vécu ensemble une période difficile. En mars 2020, le Président de la République a fait le choix de soutenir l’économie dans une période de crise avec le plan de relance. C’est grâce à ce choix et aux nombreux dispositifs mis en place qu’aujourd’hui, l’économie fonctionne quasiment normalement. La transition numérique a été accélérée par la crise sanitaire. Nous voulons aider les entreprises à réaliser cette numérisation. La filière automobile a été la priorité du Gouvernement » a-t-il déclaré avant de signer la charte.

Sur le verdissement de la flotte, il estime que des véhicules moins polluants pour les écoles de conduite pourront amener les futurs conducteurs à acheter ces mêmes véhicules : « Le verdissement de la flotte et l’utilisation de véhicules propres sont essentiels. Si les auto-écoles ont des véhicules propres, alors les français achèteront ces véhicules. ».

Cette charte est également l’occasion pour le CNPA de concrétiser un engagement avec BpiFrance pour l’accompagnement des entreprises dans leur transition numérique et écologique. Francis Bartholomé était ravi de cette signature : « La signature de cette charte avec la BpiFrance traduit l’engagement du Gouvernement pour les services de l’automobile ; Elle va permettre de déployer massivement des bornes de recharge et d’accélérer la numérisation de notre activité. Il faut s’assurer que toutes les écoles s’engagent sur cette voie ». Il a longuement remercié le ministre délégué : « En trente ans de métier, j’ai vu passer de nombreux ministres, mais j’en ai rarement vu qui était autant impliqués que vous l’êtes. Il y a quelques mois, vous avez pris des engagements et vous les avez tenus. Pour cela, nous vous devons le respect. De plus, la charte que nous signons aujourd’hui est ambitieuse », a déclaré le président du centre national des professionnels de l’automobile. La charte devrait également permettre l’acquisition de simulateurs de conduite pour les auto-écoles françaises.

Les écoles de conduite françaises s’engagent donc à acheter progressivement des véhicules électriques destinés à remplacer les voitures thermiques pour l’année 2025.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?