AccueilEntrepriseVie des entreprisesActivité des professionnels de l'immobilier

Activité des professionnels de l'immobilier

Avant et après le déconfinement, l'Unis a mesuré le niveau d'activité de ses adhérents. La comparaison des sondages en mai et juin 2020 montre des modes d'organisation du travail hétérogènes pendant la période de confinement pour des métiers qui ont poursuivi leur activité inégalement.
Activité des professionnels de l'immobilier
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Après le déconfinement, selon les tendances relevées par l'Union des syndicats de l'immobilier, la continuation ou la reprise des activités s'est confirmée. Globalement, 80 % des entreprises ont continué à travailler en ayant recours à l'activité partielle et au télétravail. En toute logique, en termes de concrétisation d'actes, on observe un net recul des activités de ventes, locations et expertises pendant le confinement. Ce recul est naturellement en lien avec les restrictions de circulation et de réunion.

Pour autant, une minorité ont eu la surprise de pouvoir finaliser plus d'actes que prévu malgré la période peu favorable.

Le déconfinement révèle, de son côté, un progrès sur l'activité de transaction. Néanmoins, pour l'ensemble des métiers, des ajustements restent attendus pour retrouver, selon les régions, le rythme d'avant la crise ; tant pour la transaction où le rattrapage est encore insuffisant, en expertise où l'activité judiciaire n'a repris que partiellement, en promotion-rénovation où la reprise des chantiers est très variable. En copropriété, la plupart des assemblées générales ont été décalées.

Les syndics professionnels revendiquent à plus de 70 % la nécessité de mettre en place, pour tenir les prochaines assemblées générales, une solution adaptée à chaque immeuble. Le recours à la visio-conférence et au vote par correspondance font en effet progressivement leur apparition comme des substituts ou des compléments aux réunions physiques qui sont possibles, mais délicates.

Enfin, l'Unis suit de très près l'évolution du paiement des loyers et des charges d'immeubles car la question reste posée : les impayés sont-ils simplement dus à des retards de paiement, ou seront-ils aggravés par la conjoncture économique ?

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?