AccueilImmobilierAction Coeur de Ville : dynamique immobilière en bonne forme sur ces territoires

Action Coeur de Ville : dynamique immobilière en bonne forme sur ces territoires

Selon le 3e Baromètre de l’immobilier des villes moyennes réalisé par les Notaires de France et Action Cœur de Ville, la vitalité du marché de l’immobilier dans les villes bénéficiaires du programme national ACV se confirme en 2021.
Action Coeur de Ville : dynamique immobilière en bonne forme sur ces territoires
© Adobe Stock

Immobilier Publié le ,

Le Conseil supérieur du notariat (CSN) et l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) ont présenté les premiers résultats du « 3e Baromètre de l’immobilier des villes moyennes – Notaires de France / Action Cœur de Ville ». Cet outil permet d’analyser et de suivre annuellement l’évolution du marché de l’immobilier dans les villes bénéficiaires du programme national Action Cœur de Ville (ACV). Ce programme partenarial d’investissement public, qui concourt aux projets locaux de revitalisation des centres-villes dans les villes moyennes françaises, sera prolongé sur la période 2023-2026, comme annoncé par le Président de la République en septembre dernier.

Il en ressort une attractivité nouvelle des villes ACV, avec une augmentation de 17 % des ventes et de 20 % dans l’ensemble des agglomérations ACV. Le volume des ventes a augmenté de 12 % en 2021 par rapport à 2020, soit 14 560 mutations supplémentaires dans les villes ACV étudiées. A noter que l’ensemble des régions sont concernées par cette augmentation des volumes de ventes dans les villes bénéficiaires du programme entre 2020 et 2021.

Enfin, l’augmentation du volume des ventes est couplée à une hausse du prix de l’immobilier dans plus de la moitié des villes de ce programme, sur la période 2018-2021.

© DR

ACV : année 2021 dynamique

Depuis 2018, l’attractivité des villes moyennes Action Cœur de Ville évolue de manière positive et constante, une tendance qui s’est confirmée en 2021 avec une progression des ventes de 20 % dans les agglomérations ACV, contre 14,5% au niveau national sur la même période. Dans les territoires bénéficiaires du programme, les ventes ont augmenté de 17 % entre 2018 et 2021. Ce phénomène illustre bien la volonté de plus en plus soutenue des citoyens de vivre dans des villes à taille humaine offrant un cadre de vie agréable et des logements financièrement accessibles.

Agglo : concentration du marché immobilier dans les villes-centres

Dans les agglomérations Action Cœur de Ville, ce 3e baromètre recense + 52 540 ventes (volumes réels ancien et neuf confondus) entre 2018 et 2021 et + 36 130 entre 2020 et 2021. Si le marché de l’immobilier des villes moyennes reste dynamique, c’est notamment grâce aux villes-centres du programme ACV qui représentent plus de 50 % des volumes de ventes en 2021 dans ces agglomérations : elles affichent + 14 560 ventes entre 2020 et 2021, contre +11 140 ventes entre 2018 et 2019, avant la crise sanitaire. Par ailleurs, sans compter l’Ile-de-France, 42 % des villes ACV sont plus dynamiques que le reste de leur EPCI.

Les prix médians au m2 continuent d’augmenter

Depuis 2018, le prix médian du m² pour les appartements augmente de façon régulière dans les villes ACV passant de 1 353 €/m² en 2018 à 1 557 €/m² en 2021, soit une + 15 % (et + 7,5 % entre 2020 et 2021). Preuve en est donc de la vitalité du marché et d’une réelle attractivité des villes moyennes.

Entre 2020 et 2021, les prix de l’immobilier ont augmenté, tout comme le volume des ventes dans 109 villes du programme. Sur la période 2018-2021, 137 villes sur les 200 étudiées ont connu ce mouvement, preuve d’un dynamisme retrouvé du marché immobilier local.

« Les résultats de ce troisième Baromètre traduisent les premiers impacts du programme national Action Cœur de Ville qui vise à soutenir le développement durable des villes moyennes exerçant un rôle irremplaçable de centralité, et cela en investissant prioritairement dans la redynamisation des centres-villes. Il y a incontestablement une nouvelle attractivité résidentielle et économique des villes « moyennes » qui sont de plus en plus reconnues pour ce qu’elles offrent : des logements plus spacieux et accessibles, un cadre de vie agréable et les commodités essentielles à proximité. La requalification des cœurs de ville est donc plus que jamais une ardente obligation à poursuivre pour répondre aux aspirations croissantes de nos concitoyens à vivre dans une ville à taille humaine », a affirmé Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national ACV.

« Le partenariat avec l’ANCT s’appuie sur la qualité des indicateurs des bases immobilières notariales et leur fiabilité et s’inscrit naturellement dans la mission de service public du notariat et dans les objectifs de la 1ère Convention d’objectifs que le CSN a signé avec l’Etat le 8 octobre 2020. Au niveau national, 2021 a été une année « anormale » pour l’immobilier avec un rattrapage post confinement dans les premiers mois et un effet d’anticipation pour 2022. Les Français ont, dans leur globalité, accéléré la concrétisation de leurs projets. Ce 3e Baromètre de l’Immobilier des Villes Moyennes du programme Action Cœur de Ville permet de suivre l’évolution du marché dans les 234 communes participantes et d’en mesurer leur attractivité. », a déclaré David Ambrosiano, président du CSN.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 juillet 2022

Journal du01 juillet 2022

Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?