AccueilEntrepriseChiffreACPR : le secteur financier français est « le plus fort de la zone euro », selon son président

ACPR : le secteur financier français est « le plus fort de la zone euro », selon son président

Le 31 mai dernier, François Villeroy de Galhau, président de l’ACPR, a présenté le rapport d’activité 2021, qui fait état d’une stabilisation financière des institutions bancaires et d’assurance.
de gauche à droite : , Alain Meneminis, Jean-Paul Faugère, Dominique Laboureix et François Villeroy de Galhau
© DR - de gauche à droite : , Alain Meneminis, Jean-Paul Faugère, Dominique Laboureix et François Villeroy de Galhau

EntrepriseChiffre Publié le ,

Le président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution a récemment présenté à la presse le rapport annuel de l’institution, aux côté de son vice-président, Jean-Paul Faugère, de son secrétaire général Dominique Laboureix et d’Alain Ménéménis, président de la Commission des sanctions.

Dans son dernier rapport, l’organe de supervision des banques et assurances françaises adossées à la Banque de France souligne que l’année 2021 a été marquée par une reprise économique dynamique, soutenue par les mesures appropriées prises par le Gouvernement et les banques centrales dès 2020. Si le secteur financier français s’est alors révélé particulièrement robuste, des incertitudes sont apparues début 2022 liées à la guerre en Ukraine, dont l’autorité surveille les possibles conséquences financières au plan micro et macroéconomique, tout comme l’évolution du risque cyber.

Confirmation de la robustesse de notre système financier

S’agissant premièrement du secteur des assurances, celui-ci a renoué avec la croissance sur l’ensemble des activités et a consolidé sa solvabilité. En effet, le taux de couverture des assurance s’élève à 253 % et les primes nettes totales des assurances vie et non vie à plus de 250 milliards d’euros. En 2021, les résultats du secteur sont donc globalement bons, « notamment pour les produits d’assurance non vie qui ont amélioré leurs performances », a précisé Jean-Paul Faugère. Des résultats qui placent une fois de plus la France en première position dans le marché européen de l’assurance, « avec un total de bilan des assureurs français de 318 milliards d’euros », selon les chiffres du vice-président de l’autorité.

Concernant ensuite les banques, celles-ci ont connu en 2021 un phénomène de « retour à la normale » et leur niveau de solvabilité, déjà solide, s’est accru, atteignant près de 16 %. Leur rentabilité se rapproche de la moyenne européenne mais reste structurellement trop faible, selon le gouverneur de la Banque de France. Elles ont toutefois pleinement assuré leur rôle de financement de l’économie, avec un marché du crédit dynamique. En effet, le crédit continue de croître plus vite que l’économie, impliquant un accroissement continu de la dette privée.

Enfin, côté entreprises, le nombre de défaillances sur un an reste inférieur de 43 % à celui observé en avril 2019. Par ailleurs, selon l’ACPR, plus de 95 % des Prêts garantis par l’État (PGE) devraient être remboursés à temps. « La solidité même de nos banques et de nos entreprises fin 2021, en sortie de crise Covid, peut fonder notre confiance », a assuré François Villeroy de Galhau, estimant alors qu’un retour à des dispositifs d’aide, comme en 2020, ne serait pas justifié. Le président de l’ACPR a d’ailleurs affirmé que la France « a le secteur bancaire et assurantiel le plus fort de la zone euro ».

© APCR

L’ACPR engagée dans la LCB-FT…

Comme l’a souligné le gouverneur de la Banque de France, de nouvelles avancées ont été réalisées dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), notamment la création en avril 2021 d’une direction dédiée au sein de l’ACPR spécialisée dans les risques associés aux crypto-actifs. Cet organe suit en permanence près de 28 000 entités dans le secteur bancaire et assurantiel.

L’ACPR se félicite également des bons résultats de la France obtenus par la dernière évaluation du Groupe d’Action Financière (Gafi), dont elle prend toute sa part.

… et mobilisée face aux défis actuels

L’autorité doit rester mobilisée face aux nouveaux risques visant le secteur financier. En premier lieu, elle porte une attention toute particulière aux retombées de la guerre en Ukraine sur la stabilité financière de la France, qui sont, pour l’heure, limitées. La sortie des investissements sur place s’est faite de façon délicate mais ordonnée.

En outre, le conflit ukrainien a aggravé la résurgence de tensions inflationnistes, déjà observées fin 2021. La hausse de l’inflation est une réalité et implique, selon l’ACPR, une « normalisation monétaire progressive et résolue », qui devrait être décidée lors du prochain Conseil des gouverneurs. François Villeroy de Galhau a d’ailleurs prévenu qu’il fallait « s’attendre à une hausse du taux du Livret A en août prochain ». Mais l’ACPR assure que la remontée des taux, si elle est bien gérée, sera favorable au secteur financier et soutiendra la rentabilité des banques françaises, en augmentant leurs marges nettes d’activité. « Globalement, les taux d’intérêt, exceptionnellement accommodants pour les emprunteurs depuis 2015, resteront favorables et très supportables pour l’ensemble de l’économie au regard des normales historiques », a affirmé le gouverneur de la Banque de France.

Autre défi du système financier, le risque cyber, qui s’est exacerbé par la numérisation des méthodes de travail puis par « l’instrumentalisation possible des attaques cyber par les autorités russes dans le cadre du conflit russo-ukrainien », comme l’a expliqué François Villeroy de Galhau. Ce dernier a toutefois précisé que les incidents cyber à l’encontre des institutions financières n’ont pas augmenté depuis le début du conflit. A ce titre, le projet de règlement Digital Operational Resilience Act, dit Dora, permettra de renforcer la résilience opérationnelle cyber.

© APCR

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?