AccueilActualitéÀ la tête des groupes de l’Assemblée nationale

À la tête des groupes de l’Assemblée nationale

Les principaux groupes politiques qui constituent le nouvel hémicycle viennent d’élire leur présidente ou leur président.
À la tête des groupes de l’Assemblée nationale
© Adobe Stock

Actualité Publié le ,

Aurore Bergé prend la tête des députés LREM. Macroniste offensive dans les médias, issue de la droite, elle avait longtemps bataillé pour obtenir un poste clé dans la majorité. À 35 ans, la députée des Yvelines, ex-présidente déléguée du groupe, succède à Christophe Castaner, battu dans les Alpes-de-Haute Provence. Elle s'est imposée en première ligne de la LREM, depuis son arrivée à l'Assemblée en 2017, après un parcours auprès d'Alain Juppé, notamment. Elle défend une vision stricte de la laïcité, proche de celle de l'ancien ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer.

Marine Le Pen prend, sans surprise, la tête des élus du Rassemblement national, un groupe fort de 89 députés. Marine Le Pen élue par acclamation présidente du groupe RN à l'Assemblée

Mathilde Panot a été réélue patronne des députés LFI et change de dimension dans la nouvelle Assemblée nationale. Les insoumis sont passés de 17 à quelque 75. L'élue de la 10e circonscription du Val-de-Marne a été confirmée à l'unanimité à leur tête lors de la première réunion du groupe. « Avec la Nupes, nous serons une opposition combative et déterminée », avait tweeté l'unique candidate.

Olivier Marleix, député d'Eure-et-Loir, est élu à la tête des députés LR, par 40 voix contre 20 pour l'autre candidat, Julien Dive. Fils de l'ancien ministre Alain Marleix, Olivier Marleix, est à l’Assemblée nationale depuis 2012. Président des Républicains d'Eure-et-Loir depuis 2016, ce représentant de l'aile conservatrice de LR avait déjà été candidat à la présidence du groupe en 2019, battu par Damien Abad. Le groupe LR est passé d'une centaine à une soixantaine de membres dans la nouvelle Assemblée.

Jean-Paul Mattei est le nouveau président des députés MoDem. Ce proche de François Bayrou et implanté dans son ancienne circonscription des Pyrénées-Atlantiques, succède à Patrick Mignola, battu aux législatives. Il l'a emporté par 36 voix contre neuf à son seul concurrent Nicolas Turquois. Le groupe centriste, allié de LREM et Horizons dans la majorité, est fort de 48 membres dont un tiers de nouveaux élus.

Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio, proche de l’ancien Premier ministre, Edouard Philippe, est désormais le président du groupe Horizons à l'Assemblée nationale.
Passionné par la politique, il adhère au RPR à 16 ans. Élu à la tête des 29 membres du groupe Horizons au Palais-Bourbon, le député de Corse-du-Sud, avocat de profession, marié et père de deux enfants, a été élevé par des parents à la sensibilité nationaliste, avec notamment une mère syndicaliste à La Poste.

Boris Vallaud, préside du groupe socialiste. Le député des Landes Boris Vallaud prend la suite de Valérie Rabault, qui n’était pas candidate. Également porte-parole du PS, Boris Vallaud l'a emporté par 26 voix contre quatre pour son collègue Guillaume Garot. Jérôme Guedj avait retiré sa candidature dans la matinée.

André Chassaigne, élu du Puy-de-Dôme, a été reconduit à la tête du groupe de la Gauche démocrate et républicaine, qui compte 12 communistes et six ultramarins. Cet ancien professeur de Lettres et d'Histoire-géo, puis principal de collège, préside ce groupe depuis 2012. Ce dernier qui a pu être reformé, comme en 2017, en dépassant le seuil minimal de 15 membres.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?