AccueilSociétéA la Grande mosquée, Anne Hidalgo dénonce les « haineux » polluant la campagne

A la Grande mosquée, Anne Hidalgo dénonce les « haineux » polluant la campagne

Reçue par les représentants du culte musulman en France, Anne Hidalgo a tenu un discours de rassemblement, en opposition à la droite et à l’extrême droite.
A la Grande mosquée, Anne Hidalgo dénonce les « haineux » polluant la campagne
© AP

Société Publié le ,

L’actuelle maire de Paris et candidate du Parti Socialiste à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo, a récemment été reçue par les représentants du culte musulman à la Grande mosquée de Paris. Elle y a énuméré ses propositions pour que la religion musulmane puisse s’exprimer librement en France et lutter contre les idées islamophobes répandues selon elle par l’extrême droite. Elle a porté un discours de rassemblement et d’apaisement face aux différentes associations cultuelles présentes. Elle a également répondu aux questions de ces derniers.

La maire de Paris était accompagnée de l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve. Tous les deux ont été accueillis par Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande mosquée. Il a longuement salué le travail de la mairie de Paris pour l’intégration de la religion musulmane lors de son discours et a remis à Anne Hidalgo une médaille des « bâtisseurs de Mosquées » pour sa fonction de maire de Paris.

@ AP - Bernard Cazeneuve

« Les musulmans sont les premières victimes des attentats de 2015 »

Lors de sa prise de parole, l’ancien ministre de l’Intérieur et Premier ministre Bernard Cazeneuve est revenu sur les attentats qui ont frappé la France en 2015. Il a tenu à rappeler qu’il était primordial d’éviter tout amalgame entre les religieux et les terroristes qui portent selon lui un projet politique basé sur la peur. Pour lui, les musulmans sont également victimes de ces actes. Il a d’ailleurs tenu à rendre hommage à Ahmed Merabet, policier musulman tué lors des attentats qui ont visé la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo en janvier 2015.

Dans la même idée, Anne Hidalgo a appelé à la fraternité et a dénoncé les « haineux » qui selon elle divisent la population. Un message envoyé à ses concurrents à l’élection présidentielle, notamment aux candidats de la droite et de l’extrême droite. Anne Hidalgo veut être la candidate qui prône une République unie et fraternelle. Selon elle, l’immigration et l’Islam ont occupé l’essentiel des débats de cette élection, détournant le regard des « vraies problématiques » qui sont, selon la maire de Paris, le pouvoir d’achat, l’éducation ou encore l’écologie. Elle accuse l’extrême droite française de faire des musulmans de France un véritable bouc-émissaire : « Certains candidats, à chaque difficulté, disent que le responsable c'est l'immigration et l'islam, et portent une vision qui conduit à l'affrontement », a-t-elle déclarée. Elle a également salué le travail de Bernard Cazeneuve lorsqu’il était ministre : « Il n’a pas hésité à dire que l’Islam radical était un problème, mais a aussi dit que ce n’était pas de la religion » a-t-elle rappelé.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?