AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisA La Défense, 45e finale du concours national de jazz les 22 et 23 juin

A La Défense, 45e finale du concours national de jazz les 22 et 23 juin

Six groupes sont sélectionnés pour la finale du 45e concours de jazz à La Défense. Les gagnants repartiront avec un prix qui pourra leur servir à développer leur carrière.
A La Défense, 45e finale du concours national de jazz les 22 et 23 juin
© DR

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Charley Rose Trio, Chocho Cannelle, François Poitou & Pumpkin, Fustige, Nout et Ornicar : voici les noms des 6 groupes issus de toute la France et finalistes du concours du « La Défense Jazz Festival », événement organisé par le département des Hauts-de-Seine. Pour ce 45e concours national de jazz, les candidats se produiront sur scène les 22 et 23 juin devant un jury composé de professionnels, producteurs, éditeurs et journalistes, tous spécialistes du genre musical. De quoi animer le festival, qui s’étend du 20 au 26 juin sur le Parvis de Paris La Défense. Gratuit, en plein air, l’événement sera situé au pied de la Grande Arche du quartier d’affaires francilien.

Comme tous les ans, le programme ira à la rencontre de plusieurs nuances du jazz, entre grands noms du genre et artistes en pleine ascension. Herbie Hancock, Ibrahim Maalouf, General Elektriks, Fiona Monbet « Maelström » et le Vallée sur Symphonia, Samm Henshaw font ainsi partie des noms attendus sur le parvis. Pour ce qui est des candidats de la finale du concours, les gagnants remporteront 5 000 euros afin de développer leur carrière, et peut-être rejoindre les artistes précités dans le concert du jazz mondial. Le prix de l’instrumentiste sera lui de 1 500 euros.

Des candidats aux styles éclectiques

C’est le Charley Rose Trio qui ouvrira les hostilités, le mercredi 22 sur les coups de 18 heures, avec son inspiration puisée dans les formes d’art expressionniste, un trio de jazz contemporain sans contrebasse, dont l’inventivité est captivante. Le groupe est composé de Charley Rose au saxophone alto, d’Enzo Carniel au piano et du batteur Guilhem Flouzat. Derrière le trio, ce seront François Poitou & Pumpkin qui enchaîneront. Le premier nommé, déjà reconnu par la profession, se produira avec la rappeuse Pumpkin, pour un jazz sans harmonie (sax, trompette, contrebasse et batterie), contemporain, où le rap s’intègre à la musique. Cette première journée s’achèvera avec Choco Cannelle, né d’une collaboration entre Camille Heim et Léo Danais il y a 5 ans. A quatre avec Arthur Guyard (clavier et synthé bass) et Timothé Renard (clarinette), ils proposent un jazz électronique plein de mouvement.

Le jeudi 23 juin, trois derniers artistes concourront. Nout attaquera la soirée avec son trio allant piocher autant dans Nirvana que dans Sun Ra. Delphine Joussein, Rafaëlle Rinaudo et Blanche Lafuente font ainsi dans le jazz expérimental, où les trois instruments, une flûte, une harpe et une batterie, sont exploités jusqu’au bout. Le trio imagine de plus ses morceaux comme de véritables scénarios à rebondissements : d’Alien, le groupe passe à Indiana Jones, fait débuter son public bien assis sur les sièges pour l’emmener en pogo sur le dancefloor. Derrière Nout, c’est un quintet, Fustige, qui se produira. Les cinq jeunes musiciens proposent un jazz électrique, avec guitare, mélodies entraînantes, faire voyager loin leur audience, la transcender. Pour finir, c’est Ornicar, un autre trio, qui conclura le concours avec une musique onirique où les sonorités grunge et rock se mêlent à celles des musiques électroniques.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 juillet 2022

Journal du01 juillet 2022

Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?