AccueilChiffre76e Congrès des experts-comptables : un acteur économique incontournable

experts-comptables 76e Congrès des experts-comptables : un acteur économique incontournable

Du 6 au 8 octobre dernier, la profession comptable s’est réunie à Bordeaux pour le 76e Congrès de l’Ordre des experts-comptables, également retransmis en ligne, sur le thème de la relance.
76e Congrès des experts-comptables : un acteur économique incontournable
© DR

EntrepriseChiffre Publié le ,

Placé sous le thème de la relance, le 76e Congrès de la profession comptable qui se déroule en format hybride à Bordeaux, du 6 au 8 octobre, est le rendez-vous incontournable de cette rentrée. Prévention des difficultés des entreprises, défi numérique, développement durable et sociétal, autant de thématiques liées à la relance qui seront abordées, durant trois jours, entre les professionnels du chiffre et les décideurs économiques et politiques.

Lors de la séance plénière d’ouverture de l’évènement, Lionel Canesi, président du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables (CSOEC) a réaffirmé son vœu de remettre les experts-comptables au cœur de l’économie, en leur qualité « d’économistes du quotidien ». La profession est reconnue, écoutée par le Gouvernement et même consultée sur la législation concernant les entreprises. Sur tout le territoire, les experts-comptables ont démontré qu’ils étaient un essentiel de la République, opérateurs auprès de leurs clients du « quoi qu’il en coûte » durant la crise et du « traitement sur-mesure » en cette période de relance. Ainsi, pour Lionel Canesi, un « reflexe expert-comptable » est né, et il compte bien agir pour sa pérennité

Pour le président de l’Ordre, ce 76e Congrès est celui de la confiance, de l’indépendance retrouvée. « N’oubliez surtout pas : fiers d’être expert-comptable ! », a-t-il conclu. 

L’expert-comptable, un interlocuteur incontournable

Les experts-comptables sont définitivement devenus de véritables acteurs de la relance. Des 50 propositions qui ont été faites par le CSOEC lors de la crise sanitaire, 12 ont été reprises et 10 sont en cours d’étude, selon Lionel Canesi, qui a précisé que le travail de propositions n’était pas terminé. Autre preuve que l’expert-comptable est au cœur de la relance, le fonds d’investissement de la profession comptable Drakarys, première société d’investissement de la profession comptable, pilotée et alimentée par elle. Le fonds compte déjà 500 professionnels et près de 2 millions d’euros depuis son lancement et est observé par de nombreux ordres européens. Son objectif : « créer les conditions de la concurrence », afin que les experts-comptables disposent des outils dont ils ont besoin. Autre priorité du Conseil supérieur, l’indépendance numérique de la profession, dont le chantier est bien lancé.

Le rôle de l’expert-comptable auprès de ses clients, dont l’importance n’est plus à démontrer, va évoluer dans les mois et années à venir. Cette évolution est déjà amorcée à travers l'examen de conformité fiscale, la facture électronique ou encore la plateforme jedeclare.com. S’agissant de l'examen de conformité fiscale, ce dispositif devrait, à terme, être vu comme une « aide à la mise en conformité des entreprises », a expliqué Jérôme Fournel, directeur général des finances publiques.

« La France vous doit beaucoup »

Prenant à son tour la parole, en duplex, Bruno Le Maire a chaleureusement remercié les experts-comptables pour leur engagement, leur dévouement et leur professionnalisme tout au long de la crise.

« Vous pouvez tous être fiers de ce que vous avez réussi à faire pendant la crise. La situation économique actuelle est due tant à la mobilisation de l’État qu’au travail des experts-comptables pour conseiller, soutenir et accompagner les entreprises durant la crise. Merci pour votre dévouement et votre professionnalisme. Vous êtes une grande profession qui a montré toute son utilité. ».

En effet, avec la pandémie, les experts-comptables ont démontré toute l’importance de leur activité, tant pour leurs clients que pour l’Etat et la sauvegarde de l’économie. Comme l’a souligné le ministre de l’Economie, il y a 18 mois, on prédisait des centaines de milliers de faillites et plus de 11% de chômage. Or, il y a moins de faillites comparativement aux années dites normales et le taux de chômage est presque descendu sous la barre des 8 %. La France et ses 3,3 millions de très petites et de petites et moyennes entreprises doivent beaucoup à la profession comptable, selon lui.

« Pour la relance, je vais avoir encore besoin de vous dans les mois à venir pour aider les entreprises qui sont encore sur le bord de la route », a ajouté Bruno Le Maire. « Vous êtes un maillon essentiel de la chaine de redémarrage de notre pays, nous avons besoin de votre expertise. Vous avez été exceptionnels, vous avez été au rendez-vous de la relance et vous avez bâti avec les outils pour la relance de l’économie. », a-t-il conclu, réaffirmant que les experts-comptables doivent être fiers de leur profession.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?