Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

75e Congrès OEC : les experts-comptables nous invitent sur la toile

le - - Entreprise - Chiffre

75e Congrès OEC : les experts-comptables nous invitent sur la toile
@A.P. - Après avoir présidé l'Ordre des experts-comptables pendant près de 4 ans, Charles-René Tandé profitera de ce 75e Congrès pour dresser son bilan.

« Traditionnellement, ceux qui viennent au congrès sont majoritairement des experts-comptables, mais là, le digital est l'occasion parfaite pour toucher un public plus large, notamment les collaborateurs, les enseignants et les étudiants ainsi que le monde de l'entreprise », se réjouit Charles-René Tandé, président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC). Cette 75e édition de la grand-messe annuelle de la profession du chiffre, qui se tiendra en ligne du 30 septembre au 2 octobre, sera pour lui l'occasion de faire son bilan et de tirer sa révérence.

Contexte sanitaire oblige, cette année le grand rendez-vous annuel des experts-comptables sera totalement virtuel, mais pas pour autant superficiel.

« La crise sanitaire nous a obligés à repenser le congrès en distanciel. Notre décision de mai était la bonne car aujourd'hui il y a une jauge maximale de rassemblement de 1 000 personnes à Bordeaux, là où il devait se tenir, alors que nous sommes plus de 6 000 congressistes. De cette contrainte du Covid on a donc essayé de faire une opportunité pour toucher un plus grand public », explique Charles-René Tandé.

Nouveau format en ligne plein d'avantages

L'Ordre des experts-comptables s'est donc rapidement mis au travail pour proposer à̀ l'ensemble de la profession, ainsi qu'au monde économique, un congrès interactif et attractif sur trois jours avec des conférences liées à l'actualité, et des rendez-vous inattendus autour de la thématique de ce millésime 2020 : « Management x Marketing x Marque : l'équation gagnante au service de la relance économique ! ».

Un « grand moment d'échanges, de partage, de cohésion et de formation » qui s'organise autour de plénières sur l'actualité, de rendez-vous flashs et d'ateliers solutions.

« Avec 4 chaînes différentes, comme à la télé », précise avec humour le président de l'Ordre, « le canal thématique avec les ateliers, le canal partenaires avec plus de 140 acteurs, le canal innovation en 3D qui est l'occasion de montrer aux confrères ce qui existe aujourd'hui comme outils numériques pour faire évoluer leur structure, et enfin le canal expert pour présenter les outils du CSOEC ».

« En plus de toucher plus de monde, l'avantage est que les congressistes pourront faire du replay, moyennant un coût très faible pour les formations avec certifications délivrées, 50 euros pour les experts-comptables et 20 euros pour les jeunes stagiaires, car c'est une richesse d'informations en différé, le reste étant totalement gratuit », ajoute-t-il.

Avec déjà plus de 3 000 inscrits, ce rendez-vous confirme l'attractivité de la profession comptable et promet d'être un beau porte-drapeau.

Vitrine d'une profession moderne et mobilisée

Ce 75e Congrès s'ouvrira le mardi après-midi avec une plénière plutôt macroéconomique abordant le plan de relance, avec notamment des membres de Bercy « dont sûrement Alain Griset, ministre des PME, qui nous rappelle Alain Dutreille », confie Charles-René Tandé.

La clôture du vendredi matin sera, quant à elle, plus institutionnelle, sur l'évolution de la profession, en proie à des bouleversements importants, notamment un virage de la simple tenue de comptes vers le conseil, une digitalisation croissante ou encore des tensions entre commissariat aux comptes et expertise comptable.

« Je ne crains pas une évolution de la réglementation de la profession comptable française. C'est un serpent de mer. Nous tenons bien la barre dans les moments de crise et Bercy voit d'un bon œil notre intervention en entreprise donc il n'y a pas de remise en cause de notre réglementation. L'Europe n'a pas d'arguments pour imposer à la France une régularisation de sa réglementation de nos professions comptables. Ce n'est pas la loi qui nous fait évoluer mais l'évolution de la technologie, notamment sur la tenue comptable elle-même qui s'est dématérialisée », répond ainsi le président du CSOEC aux détracteurs de la loi Pacte qui a abaissé les seuils d'audit légal mettant en péril l'activité de nombreux commissaires aux comptes.

Très actifs durant la crise sanitaire auprès de 2,5 millions d'entreprises, les 21 000 experts-comptables et leurs 130 000 collaborateurs en ont tiré de riches enseignements. Partenaires privilégiés et conseillers des dirigeants, les professionnels du chiffre n'ont de cesse d'alerter les Pouvoirs publics sur les nouveaux besoins des entreprises.

« Les libertés qui ont été octroyées ont permis d'affronter la violence de la vague. Ne cédons pas à̀ la tentation du retour en arrière : tout ce qui a fonctionné dans nos entreprises durant la crise nous arme. Faisons-leur confiance en leur accordant plus de flexibilité, plus de simplicité… et en diminuant la pression des normes », affirme Charles-René Tandé.

Vigie de la conjoncture

Sans aucun doute, ce congrès sera l'occasion de revenir sur l'accompagnement réalisé par la profession auprès de ses clients depuis le début de la pandémie de Covid et de faire l'état des lieux du tissu économique territorial.

« Quand on interroge les confères sur la situation des entreprises, c'est plutôt positif car ils n'attendent pas de vague de dépôts de bilan et il y a encore beaucoup de trésorerie. En revanche, il y aura des plans sociaux dans certains secteurs d'activité. Le seul gros point noir est l'évolution actuelle de la pandémie qui freine la reprise d'activités », témoigne le président de l'Ordre.

Côté confrères, le constat est plutôt positif même si les effets délétères du Covid ne se font pas encore sentir. « Ce n'est pas l'année de la crise où on a une baisse de chiffre d'affaires mais celle d'après, car pour le moment nous avons plus de travail. En revanche, si certaines entreprises clientes font faillite et disparaissent c'est plus tard que nous aurons de la casse dans la clientèle et des impayés. Pour le moment, le secteur comptable n'est pas encore touché », affirme-t-il avec prudence.

L'heure du bilan pour Charle-René Tandé

« Ce sera pour moi l'occasion de dire au revoir car je termine mon mandat cette année. Ce sera aussi le moment de dresser le bilan de cette mandature dont je suis satisfait et de remercier l'ensemble des équipes qui ont très bien travaillé pendant cette période pas facile », explique le président du CSOEC.

Elu pour un mandat de 2 ans qui en a finalement duré 4, Charles-René Tandé a dignement représenté une profession comptable plurielle en pleine transformation, bouleversée par de nombreux textes législatifs dont les lois Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) et Essoc (État au service d'une société de confiance), la réforme des retraites, le projet de loi Asap (Accélération et de simplification de l'action publique) qui arrive, le mouvement des Gilets jaunes, ou encore le grand chantier du prélèvement à la source.

« Il y a deux points sur lesquels on n'a pas fini notre travail : la question de la réforme des diplômes, pour mieux les adapter aux besoins des entreprises et de l'économie en général, et celle de l'exploitation de la donnée. Nous allons d'ailleurs présenter à nos confrères lors de ce congrès ce que nous pouvons faire aujourd'hui avec les data pour livrer de l'information plus riche à nos clients afin d'améliorer leur performance », précise-t-il, confiant sur la reprise par son successeur de ces chantiers majeurs pour la profession comptable.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer