AccueilRégion Île-de-France & Grand Paris69 % des dirigeants de petites entreprises engagent leur épargne personnelle

69 % des dirigeants de petites entreprises engagent leur épargne personnelle

L'éditeur de logiciel de gestion Sage vient de publier les résultats d'une enquête internationale menée auprès des créateurs et des dirigeants de petites entreprises. Plus des deux tiers des entrepreneurs auraient recours à l'endettement personnel et à l'hypothèque pour financer leur activité.
69 % des dirigeants de petites entreprises engagent leur épargne personnelle

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Soixante neuf pour cent des entrepreneurs ont donc recours à l’endettement personnel et à l’hypothèque de leurs biens immobiliers pour financer leur activité. C’est en Espagne que le pourcentage d’investissement financier personnel est le plus élevé (85 %), suivi par la France (71 %). De plus, 80 % du panel déclare n’avoir jamais reçu de soutien financier de leur gouvernement.
Selon l’étude, bien que les dirigeants français soient parmi les répondants qui reçoivent le plus de subventions, « 74 % d’entre eux déclarent ne pas avoir reçu d’aide ou de subventions de l’Etat ». En Allemagne, ce taux est de 50 %.

Au niveau international, 37 % des répondants « ont déjà été inquiets à l’idée de ne pas pouvoir payer le salaire de leurs collaborateurs » ; Ils sont 20 % en France. Selon Serge Masliah, DG de Sage France, « ces chiffres montrent que les entrepreneurs, dans un contexte difficile croient en leur entreprise et surtout ne peuvent compter que sur eux-mêmes ».

Une implication de tous les instants

Tous pays confondus, 26 % des répondants travaille plus de 50 heures par semaine. Environ la moitié d’entre eux ne s’arrête pas pendant le week-end et n’a pas pris de vacances en 2014. Les dirigeants français se classent parmi les plus engagés : Un tiers des répondants déclare travailler plus de 60 heures par semaine ; 10% travaillant même plus de 70 heures. Les dirigeants français se classent au deuxième rang de ceux qui renoncent à leurs vacances, derrière les allemands. Ce sont également ceux qui sacrifient le plus les week-ends.



Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?