Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

68 % des Franciliens aimeraient continuer à télétravailler après la Covid

le - - Entreprise - Vie des entreprises

68 % des Franciliens aimeraient continuer à télétravailler après la Covid
© Adobe Stock

Alors que la France commence à se déconfiner et que les commerces et terrasses rouvrent progressivement, qu'en est-il du télétravail ? Il s'agit visiblement d'un nouveau mode de travail très bien adopté par les Franciliens dont les deux tiers souhaitent télétravailler au moins un jour par semaine selon une étude récente.

Jusqu'au 9 juin prochain, le travail à distance demeure à 100 %, avec une dérogation d'une journée par semaine au bureau pour les salariés qui en ressentent le besoin. Mais à partir de cette date, un “assouplissement” est prévu et les entreprises pourront alors déterminer elles-mêmes un nombre de jours de télétravail, adapté à leur situation et au contexte sanitaire.

Le Forum Vies Mobiles a réalisé en avril dernier une étude auprès de 1 000 Franciliens sur leurs nouvelles habitudes et leurs envies liées aux déplacements et au cadre de vie. A la question du télétravail, ils ont répondu vouloir avant tout disposer de plus de flexibilité dans l'organisation de leur temps de travail (80 % y sont favorables) et continuer à avoir recours au télétravail (68 % y sont favorables au moins un jour par semaine ou plus, depuis chez eux ou d'un tiers lieu).

Sans surprise, on constate que ceux qui ont pratiqué le télétravail sont beaucoup plus favorables à voir leur pratique pérennisée (80 %) que ceux qui ne le pratiquaient pas (42 %). On constate aussi que ces deux aspirations liées à l'organisation du travail sont d'autant plus importantes que le niveau de diplôme du répondant est élevé.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer