AccueilRégion Île-de-France & Grand Paris60 % des collectivités de plus de 50 000 habitants ont un plan climat

60 % des collectivités de plus de 50 000 habitants ont un plan climat

Quelque 60% des collectivités de plus de 50 000 habitants, qui avaient l'obligation légale de se doter d'ici fin 2012 d'un Plan climat-énergie territorial (PCET) censé décliner au niveau local la lutte contre le changement climatique, en ont lancé un, a indiqué l'Ademe.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

"L'obligation de réaliser un PCET à la fin de l'année 2012 n’a pas été atteinte par l'ensemble des territoires obligés", a déclaré Philippe Bageat, chargé de la coordination des PCET à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) qui fournit une aide logistique aux collectivités. "Sur les 500 attendus, il y en a un peu plus de 300 qui sont identifiés comme étant démarrés, mais pas forcément adoptés", a-t-il précisé, expliquant ce bilan par un "délai qui n'était pas très long, et une loi sans sanction". Quelque 150 autres collectivités ont lancé de tels plans sur une base volontaire, ce qui amène à un total de "458 démarches PCET lancées".

La loi Grenelle 2, adoptée en 2010, a rendu obligatoires ces PCET pour les régions, départements et collectivités de plus de 50 000 habitants. Dans ce cadre, elles doivent dresser leur profil climat-énergie, se doter d'objectifs chiffrés, et prendre des mesures comme la rénovation d'un parc immobilier ou l'optimisation d'un réseau de transport collectif, mais aussi lancer des actions d'adaptation aux effets inévitables du réchauffement. Un tiers des collectivités n'en sont qu'au "diagnostic initial", un deuxième tiers à "la construction du plan d'action", et "un gros tiers dans la phase de mise en oeuvre des différentes actions" comme Nantes ou le Nord-Pas-De-Calais, a précisé l'ingénieur de l'Ademe.

L’une des grandes difficultés réside dans le financement de la mise en œuvre, a précisé M. Bageat. "L'enjeu du financement devient vraiment un facteur crucial", notamment en période de crise où "les robinets" des subventions et des prêts bancaires "se ferment", a-t-il ajouté.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?