AccueilSociété31 % des jeunes croient à au moins une théorie du complot ou contre-vérité scientifique

31 % des jeunes croient à au moins une théorie du complot ou contre-vérité scientifique

Dans une enquête de l'Ifop pour la fondation Reboot et la fondation Jean Jaurès publiée le 12 janvier, il apparaît que les jeunes remettent plus facilement en cause les vérités scientifiques que leurs aînés.
La posture des jeunes à l’égard de la science s’avère de plus en plus critique.
© Adobe Stock - La posture des jeunes à l’égard de la science s’avère de plus en plus critique.

Société Publié le ,

Entre platisme, astrologie, créationnisme, sorcellerie et vaccinophobie, cette étude montre la sécession d’une partie de la jeunesse avec le consensus scientifique. Les adeptes des thèses conspirationnistes et plus généralement des croyances irrationnelles sont particulièrement nombreux chez les jeunes, notamment chez ceux qui utilisent beaucoup les réseaux sociaux.

La posture des jeunes à l’égard de la science s’avère de plus en plus critique : seul un jeune sur trois (33 %) estime aujourd’hui que « la science apporte à l’homme plus de bien que de mal » alors qu’ils étaient plus d’un sur deux à le penser il y a cinquante ans. À l’inverse, la proportion de jeunes percevant négativement ses bienfaits sur l’humanité a triplé entre 1972 (6 %) à 2022 (17 %). Parmi eux, les plus concernés par cette défiance sont les plus précaires. Un enfant d'ouvrier sur trois ne croit pas aux bienfaits des découvertes scientifiques, alors qu'ils ne sont que 10 % chez les jeunes issus des familles de professeurs ou cadres supérieurs. Les croyances religieuses semblent aussi être un facteur décisif en termes de défiance scientifique. Ainsi, 27 % des jeunes musulmans et 24 % des jeunes protestants doutent des vérités scientifiques, contre 13 % des athées.

Thèses complotistes et réseaux sociaux

Or, cette défiance croissante à l’égard de la science va de pair avec une défiance vis-à-vis du nombre de « vérités » faisant consensus dans le milieu scientifique, mais aussi avec une remise en question de la version officielle de l’Histoire. 19 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans souscrivent par exemple à l’idée que « [...] les pyramides égyptiennes ont été bâties par des extraterrestres », soit un taux trois fois plus élevé que ce que l’on mesure chez les seniors (5 %). Autre chiffre marquant : l’idée que la Terre puisse être plate plutôt que ronde recueille un assentiment non négligeable de la part des 18-24 ans (16 %, -2 points depuis 2017).

Le facteur nouveau jouant dans l’adhésion en ces thèses est l’utilisation des réseaux sociaux. 65 % des Tiktokeurs pluriquotidiens adhèrent à au moins une discipline de mancie, contre 52 % des jeunes n’utilisant pas l’application chinoise. 36% des utilisateurs pluriquotidiens de TikTok croient en les lignes de la main, contre 26% de ceux ne s’en servant pas.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

Journal du 06 janvier 2023

Journal du06 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?