Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

1res Assises de l'Attractivité : faire de l'IDF le « hub d'entrée » de tous les investisseurs

le - - Entreprise - Vie des entreprises

1res Assises de l'Attractivité : faire de l'IDF  le « hub d'entrée » de tous les investisseurs
© DR - De gauche à droite : César Armand et Lionel Grotto

Le 16 décembre dernier, Choose Paris Region a organisé, en partenariat avec la Tribune et avec le soutien de la région Ile-de-France et de la Métropole du Grand Paris, son premier évènement digitalisé consacré à la capacité d'attraction des investissements étrangers et à ses enjeux pour une métropole mondiale.

Ce rendez-vous annuel inédit a réuni de nombreux acteurs de terrain, publics et privés, œuvrant en faveur de l'attractivité internationale de l'Ile-de-France afin d'aborder le positionnement international de la Région au niveau mondial, en termes d'attraction d'investissement et de perception, et les enjeux d'une telle attractivité internationale pour une métropole mondiale. Industrie, innovation, attractivité et territoires, attraction de talents dans le Grand Paris, interactions et complémentarité entre l'Ile-de-France et le reste du territoire, autant de sujets sur lesquels les participants ont pu échanger los de tables rondes et de débat, le 16 décembre 2020.

Ces premières Assises de l'attractivité, menées par le journaliste César Armand, ont été introduites par Lionel Grotto, directeur général de Choose Paris Région, dont il a précisé l'objectif : « faire le point sur les enjeux de l'attractivité et identifier les éléments qui seront clés demain pour déterminer l'attractivité des territoires ». La région Ile-de-France est un « moteur » de l'investissement national à l'étranger puisqu'elle accueille les trois quarts des investissements étrangers en France, c'est une grande place financière où se concentre 70 % de l'économie française et qui bénéficie à un large tissu d'entreprises et de startups. C'est aussi le lieu de rencontre de nombreux chefs d'entreprises français et de leurs partenaires. Parce qu'améliorer et renforcer cette attractivité nécessite une action collective, l'objectif de ces Assises est également de « jouer collectif, faire plus ensemble », selon les mots de Lionel Grotto.

Ces dernières ont ensuite été officiellement ouvertes par Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité qui a, tout d'abord, rappelé qu'entre avril et novembre derniers, tous les indicateurs montraient un regain de confiance chez les dirigeants étrangers, qui maintiendront leurs investissements prévus en 2020 en France malgré la crise sanitaire. Il a alors félicité les efforts réalisés le Gouvernement pour aider les entreprises et sauvegarder l'attractivité de l'économie du pays, soulignant que l'arsenal de mesures déployé par la France est l'un des plus complets d'Europe. Les réformes économiques ont permis de faciliter l'investissement en France et de rendre attractif l'environnement d'affaires français, qui se positionne en « champion de l'attractivité » devant les Etats-Unis et l'Allemagne.

Être résiliente et innover face à la crise

La région IDF est forte d'une grande diversité de secteurs économiques sur son territoire. A titre d'exemple, s'agissant du secteur médical, Jean-Yves Moreau, directeur du pôle des affaires publiques territoriales chez Sanofi, attestait, lors d'une première table ronde de secteur médical, de l'implantation du groupe dans la Région où il y couvre tous ses métiers, notamment industriels. Mais ce secteur, tout comme l'innovation, l'industrie, l'automobile, l'aéronautique ou le portuaire, ont été impacté par la crise. La région IDF doit faire preuve de résilience pour la surmonter, se reconstruire et pérenniser son attractivité pour continuer d'attirer les investissements étrangers pour qui la résilience est un « critère majeur pour les investisseurs ». Elle semble d'ailleurs y arriver puisqu'au niveau européen, Paris se place devant Londres.

Développer l'économie post-Covid nécessite d'innover davantage, et ce de manière collective. A ce sujet, Nicolas Douchement, directeur des opérations chez Viva Technology, a souligné : « on a imaginé des moyens de collaboration entre les startups et les grands groupes pour que naisse l'innovation ». Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe Aéroport de Paris (ADP), a, lui, précisé que le groupe construisait, grâce à l'innovation « multi-partenariale », les trois piliers de l'aéroport post-crise, que sont l'optimisation des flux et l'efficacité sanitaire, la digitalisation du process passagers et la transformation environnementale. Le groupe a également lancé, avec la RATP et Choose Paris Région, une « zone d'expérimentation de nouvelles mobilités aériennes pour développer l'Urban Air Mobility », sur son aéroport de Pontoise, dans le Val d'Oise.

Pour rester attractif, innover est un levier majeur qui se situe au cœur des enjeux d'attractivité, de travail collectif et de transition écologique. Il est tout aussi important de préparer l'économie de demain, le développement de nouveaux métiers et l'arrivée de nouveaux talents internationaux, dont il faudra assurer l'accompagnement. Comme le rappelait Remi Bergues, Executive VP stratégie et innovation chez Choose Paris Région,
« l'accès au talent est le facteur clé de l'implantation d'une grande entreprise internationale », tout en soulignant que si 85 % des métiers de demain n'existent actuellement pas, il faut donc développer des solutions pour l'emploi futur. Rémi Bergues s'est d'ailleurs voulu positif sur le sujet malgré le contexte de crise, estimant que la Région a tous les atouts nécessaires pour attirer des talents sur son territoire malgré l'épidémie. Même son de cloche lors des tables rondes successives : pour Sandra Lignais, directrice de Orly International, « on a un terrain de jeu qui va permettre une résilience assez spontanée. On considère qu'en matière de recrutement il faut de l'efficacité, de l'éthique, et du circuit court de l'emploi local ». Comme l'a résumé Franck Margain, président de Choose Paris Région, « le but est d'attirer des communautés internationales. Il faut être capable de montrer notre diversité de talents et le faire savoir ». Vaste programme pour la Région à l'aune de cette nouvelle année 2021, avec, pour mots d'ordre : relance, innovation et attractivité.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer