Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

Une nouvelle politique régionale pour le patrimoine

le - - Immobilier

Une nouvelle politique régionale pour le patrimoine
© A.P. - Valérie Pécresse, présidente de la Région, Alain Schmitz et Guillaume Poitrinal de la Fondation du patrimoine.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie culturelle, votée en septembre dernier, la région Ile-de-France s'engage aux côtés de la Fondation du patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine local.

Riche de quelque 4 000 monuments historiques protégés, la Région Ile-de-France, première destination touristique au monde, se distingue également par un important patrimoine vernaculaire. Ce “petit patrimoine”, souvent ni protégé ni classé, que composent les ponts, les façades, les calvaires et les lavoirs laissés à l'abandon faute de moyens, façonne pourtant la singularité des territoires et témoigne de leurs histoires particulières.

En s'associant à la Fondation du patrimoine, première organisation privée française dédiée à la sauvegarde du patrimoine de proximité, la Région s'engage à apporter une aide décisive à la sauvegarde du patrimoine local. Pour tout projet éligible, chaque euro collecté par la Fondation sera désormais abondé d'un euro par la Région, dans la limite de 15 000 euros par projet.

Aujourd'hui, 93 projets sont en cours. « Demain, ce pourrait être deux à trois fois plus », souligne Alain Schmitz, délégué régional Ile-de-France de la Fondation du patrimoine. Ces dispositions ont été formalisées par une convention de partenariat, cosignée par Valérie Pécresse, présidente de la Région et Alain Schmitz, en présence de Guillaume Poitrinal, président de la Fondation.

« Dans une logique de valorisation des territoires, il est important de ne pas travailler que sur les monuments et sites classés, mais de placer nos efforts également au cœur du patrimoine de proximité, constitutif du cadre de vie des Franciliens », explique Valérie Pécresse.

Le budget du patrimoine en hausse

Ce partenariat intervient dans le cadre des nouvelles orientations de la Région en matière culturelle pour une politique ambitieuse de préservation et de valorisation du patrimoine. En effet, le budget alloué au patrimoine va passer de 5 à 9 millions d'euros en 2018, tandis que le budget global de la culture a augmenté de 12 %, passant de 83 à 93 millions d'euros entre 2015 et 2017.

Un investissement qui n'est pas anodin dans un domaine d'activité porteur pour la Région, car le secteur du patrimoine génère aujourd'hui près de 5 milliards d'euros de recettes et représente plus de 125 000 emplois. à noter également qu'un euro investi dans le patrimoine induit 70 euros de retombées économiques. « La région présente un potentiel exceptionnel qui est trop peu exploité.

C'est à cela que nous allons principalement œuvrer en 2018 », poursuit la présidente de la Région. Parallèlement à la mise en place de ce partenariat public-privé, la Région associe les citoyens franciliens à la valorisation du patrimoine en encourageant les actions participatives et en créant, dès 2018, une plateforme numérique interactive et participative qui centralisera, organisera et structurera l'ensemble des données, pour permettre de communiquer plus facilement sur les projets faisant l'objet d'appel aux dons.

La création d'un label “patrimoine d'intérêt régional” vise également à faire émerger des édifices et des ensembles bâtis dont la valeur patrimoniale présente un intérêt régional, permettant ainsi de reconnaître leur importance dans le maillage patrimonial du territoire et contribuant à sensibiliser les Franciliens.



Du même sujet


Affiches Parisiennes

Journal d’annonces légales et d’information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement Affiches Parisiennes› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide