Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

Programme cybersécurité à Station F

le -

Programme cybersécurité à Station F
© A.P. - L'incubateur géant Station F.

Le groupe Thales lance la deuxième saison de son programme d'accélération pour start-up dédié à la cybersécurité au sein du célèbre incubateur géant parisien. Jean-Yves Plu, directeur du programme, en a fait la promotion devant de nombreux entrepreneurs lors de la Maddy Keynote, début février.

Après le visionnage d'une vidéo parodique de l'émission Man versus Wild tournée à Station F afin de montrer l'originalité du programme « Cyber@Station F », Jean-Yves Plu (au micro sur la photo ci-contre) a pu en détailler les tenants et aboutissants.

L'écosystème Station F

Thales a intégré l'incubateur géant en 2017 pour « accélérer le futur de la cybersécurité en accompagnant des start-up expertes du domaine » dans leur développement en leur faisant profiter de sa fine expertise et de son réseau.

Le groupe propose un programme de 6 mois intervenant dans 3 domaines : l'amélioration du produit (test cybersécurité), la mise en relation avec les clients du groupe et le business developpement.

Le choix du lieu était simple selon lui car « le monde entier vient à Station F, qui est un écosystème extrêmement puissant ». Il offre effectivement un environnement avec tout à portée de main pour les start-upper : investisseurs, accélérateurs, services publics (INPI, CNIL), conseils, avocats...

L'objectif est clair selon Jean-Yves Plu : faciliter l'émergence de champions européens de la cybersécurité. Il a ainsi souligné « l'importance du domaine de la sécurité de l'internet des objets », un secteur en pleine ébullition dans la French Tech.

Le réseau de Thales

Il était ainsi accompagné de Matthias Vanoni, fondateur de la start-up suisse Biowatch, accompagné lors de la première saison du programme. Ce dernier a créé une montre intelligente contenant toutes nos cartes d'identification et mots de passe (CNI, Navigo, codes PIN...) permettant même d'ouvrir des serrures !

Et cette nouvelle technologie inédite fonctionne grâce à un système de reconnaissance des veines du poignet « uniques à chaque individu ». Le pari osé de Matthias Vanoni est de remplacer tous les codes d'accès par le port de cette montre.

Le programme lui a permis de faire un essai concret – le « proof of concept » - auprès d'un client de Thales.
Par ailleurs, son produit a pu bénéficier de l'expertise du groupe en cybersécurité, « un véritable fer de lance en la matière », selon le start-upper. Grâce à « Cyber@Station F », Biowatch participera au grand salon Viva Tech à Paris fin mai, et un salon du même type à San Fransisco cet hiver.

La phase de sélection de la deuxième saison du programme « Cyber@Station F », qui débutera en septembre, vient d'être lancée. Les entrepreneurs intéressés peuvent soumettre leur candidature sur les sites thalesdigital.io et stationf.co ou bien contacter Jean-Yves Plu.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'annonces légales et d'information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide