Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

Les taux de crédit immobilier à la hausse

le - - Immobilier

Les taux de crédit immobilier à la hausse

Selon Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, les déclarations de la BCE annoncent des taux de crédit immobilier à la hausse.

Plusieurs banques centrales, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni, ont choisi de changer leur politique monétaire en relevant leurs taux directeurs. L'amélioration des indicateurs économiques dans ces pays
– croissance et inflation en hausse, chômage en baisse – dessine une reprise progressive.

Dans la zone euro, la croissance est d'ailleurs plus forte que prévue (2 % sur les quatre derniers trimestres) et le marché de l'emploi semble repartir. Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, a ainsi décidé de poursuivre le désengagement du rachat de dettes souveraines. Comme l'explique Philippe Taboret, « La BCE ne rachètera que 30 milliards d'euros de dettes par mois à partir de janvier 2018, après une première baisse 20 milliards en avril dernier, passant de 80 à 60 milliards ». La BCE a confirmé que ce nouveau cap sera maintenu au moins jusqu'à septembre 2018, mais, afin de rassurer les marchés, le taux directeur va rester à zéro.

Face à une demande en baisse en cette rentrée, les banques ont intensifié leurs efforts, en réduisant leurs marges, pour attirer la clientèle d'emprunteurs. « Il ne s'agit que d'une fluctuation temporaire », selon le directeur général adjoint de Cafpi.

La tendance va rester à la hausse

« Dès que le taux d'inflation cible sera atteint en zone euro, la BCE relèvera elle aussi son taux directeur », prédit-il. La hausse sera plus ou moins rapide en fonction du redressement économique. Alors, qu'attendre de cette hausse ? « La hausse des taux de crédits immobiliers est irrémédiable », indique Philippe Taboret. « Mais elle restera limitée, la croissance et l'inflation progressant lentement ». Pour le 1er semestre 2018, on peut s'attendre à franchir la barre des 2 % en taux fixe sur 20 ans, contre 1,80 % actuellement. « Les conditions restent très attractives et permettent au plus grand nombre d'emprunter les sommes nécessaires pour réaliser leur projet immobilier à moindre coût », conclut le directeur général adjoint de Cafpi.




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'annonces légales et d'information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide