Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

Les entreprises de proximité promeuvent la mixité

le -

Les entreprises de proximité promeuvent la mixité
© U2P - La ministre du travail Myriam El Khomri avec des dirigeantes d'entreprises de proximité et des membres du Ceproc.

Depuis plusieurs années l'Union des entreprises de proximité (U2P), l'une des trois grandes organisations patronales françaises, encourage le développement de la mixité. Une étude présentée à l'occasion de la Journée de la femme montre qu'il y a davantage de dirigeantes d'entreprise dans l'artisanat et le commerce de proximité, et que la promotion des femmes dans ce secteur est un facteur incontestable de développement économique.

L'U2P - qui est depuis novembre 2016 « la première force patronale du pays » car elle représente 2,3 millions d'entreprises dans les secteurs de l'artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales - rappelle, étude à l'appui, que les femmes sont les forces vives de proximité et encourage les professions à poursuivre leurs efforts en faveur de la mixité.

« En tant que président de l'U2P, mais aussi à titre personnel, je me félicite de la publication de cette étude », se réjouit Alain Griset.

Une proportion de dirigeantes nettement plus élevée

Déjà caractérisées par leur structure souvent familiale, les entreprises de proximité accueillent de plus en plus de femmes, que ce soit en tant que dirigeantes, conjointes, salariées ou apprenties, démontre cette étude menée en collaboration avec l'Institut supérieur des métiers (ISM).

Elles représentent ainsi 44 % des actifs dans les professions libérales et 26 % de ceux de l'artisanat et du commerce de proximité.

Par ailleurs, la proportion de femmes dirigeantes est plus élevée que la moyenne : 42 % des professionnels libéraux, 38 % des commerçants de proximité, 23 % des artisans, le double qu'il y a 30 ans, contre 19 % en moyenne dans l'ensemble des entreprises de plus de 10 salariés.

« Les femmes sont un vivier de compétences, de savoir-faire, dont nos métiers, nos entreprises ont plus que jamais besoin. Qu'elles soient apprenties, salariées, conjointes ou dirigeantes d'entreprise, les femmes sont un facteur majeur de dynamisme social et de croissance économique pour les entreprises de proximité ! », souligne Alain Griset.

On recense dans ces secteurs 300 000 femmes chefs d'entreprise, 675 000 salariées, 26 000 conjointes collaboratrices et 49 000 apprenties.

Des disparités demeurent selon les métiers et les régions

Cette progression cache de grandes disparités selon les métiers et les régions, mais la tendance est partout positive.

On remarque ainsi que le Nord de la France est davantage paritaire que le Sud et les îles, et que l'Ile-de-France est une mauvaise élève de la mixité.

Alors que les femmes étaient quasiment absentes de l'artisanat du bâtiment il y a trente ans, elles constituent aujourd'hui 11% des salariés.

Sur le même laps de temps, le nombre de dirigeantes d'entreprises a quasiment triplé dans l'alimentation, passant de 8 % en 1984 à 23 % en 2015. Côté artisanat des services, on compte 50 % de femmes parmi les effectifs salariés et 43 % parmi les chefs d'entreprise.

Dans le secteur des professions libérales, on recense 44 % de femmes parmi les chefs d'entreprise, soit 500 000 femmes chefs d'entreprise au total et 72 % parmi les effectifs salariés.

Mais une nouvelle priorité s'impose pour l'U2P - déjà mise en lumière dans un avis du CESE de novembre 2014 - celle de combattre les préjugés sur les « métiers d'hommes » et les « métiers de femmes » parmi les jeunes générations. L'objectif est de tendre vers une vraie mixité.

On constate en effet que les apprenties investissent massivement certains métiers au détriment des jeunes garçons, au point que les effectifs masculins seront bientôt très minoritaires dans ces activités : coiffure, esthétique, fleuristerie, vente, pharmacie.

Les clichés genrés sont malheureusement souvent appuyés par les faits.

Myriam El Khomri à la rencontre des femmes de l'économie de proximité

Myriam El Khomri échange avec une apprentie bouchère-charcutière du Ceproc © U2P

A l'occasion de la Journée internationale de la femme le 8 mars, l'U2P a organisé une entrevue au Centre européen des professions culinaires à Paris (Ceproc) entre la ministre du Travail, des dirigeantes d'entreprises et des apprenties.

Sept femmes dirigeantes d'entreprise ou conjointes travaillant dans une entreprise de proximité ont pu témoigner de leur parcours et de leur expérience autour d'une table ronde sur la mixité. Parmi celles-ci, Tiphaine Le Grand, présidente du syndicat des charcutiers traiteurs et traiteurs Finistère, à la tête de la Maison Le Grand, a mis l'accent sur la féminisation de la profession, à l'œuvre ces dernières années, tout en insistant sur les freins persistants.

L'U2P, par la voix de la présidente du groupe de travail sur la parité Catherine Foucher, en a profité pour présenter les résultats encourageants de l'étude menée par l'ISM.

Le président de l'U2P et la ministre du Travail ont de leur côté encouragé les professions à poursuivre leurs efforts.

Cet échange s'est suivi d'une visite du Ceproc et de la rencontre avec les apprenties qui y sont formées, parfois pour des tâches pas si « féminines », à l'instar de la boucherie-charcuterie (voir photo).

La ministre s'est félicitée de la place importante de la gent féminine dans les métiers d'art culinaire.

« En l'intervalle de dix ans nos effectifs se sont considérablement féminisés. Un apprenti sur trois est une fille au Ceproc. Dans certaines sections, les apprenties sont même majoritaires », a fait savoir Thierry Besnault, directeur des formations professionnelles.

Myriam El Khomri a adressé ses vifs remerciements pour l'accueil « chaleureux qui lui a été réservé » à l'issue de cette rencontre festive, autour d'un buffet durant lequel les intervenants et les convives ont pu apprécier les réalisations culinaires des apprentis.

La ministre du travail avec les apprentis et formateurs du Ceproc © U2P




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'annonces légales et d'information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide