Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

Les chèques-vacances dans les PME : mode d'emploi d'un avantage salarial intéressant

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Les chèques-vacances dans les PME : mode d'emploi d'un avantage salarial intéressant
© DR - Marie-Claire Rave, associée Absoluce, donne le mode d'emploi des chèques vacances aux chefs d'entreprise.

Les chèques-vacances sont accessibles aux entreprises de moins de 50 salariés et peuvent constituer un avantage salarial intéressant. Marie-Claire Rave, associée Absoluce, donne le mode d'emploi aux chefs d'entreprise.

Les dirigeants d'entreprise de moins de 50 salariés qui souhaitent attribuer un avantage salarial supplémentaire à leurs salariés en limitant le surcoût de cotisations sociales doivent s'intéresser aux chèques-vacances, pour lesquels la participation patronale est, sous certaines conditions, non imposable et exonérée de cotisations sociales (sauf CSG/CRDS et versement transport).

Les modalités d'octroi de ces chèques-vacances doivent être définies par accord ou par décision unilatérale, en respectant les conditions de plafonnement posées par les textes.

Un dispositif qui favorise les salariés les moins rémunérés

Pour exemple, une entreprise de cinq salariés souhaite mettre en place des chèques-vacances à hauteur de 400 euros par salarié. La prise en charge patronale doit être modulée selon les revenus des salariés pour favoriser les salariés ayant les rémunérations les moins élevées.

1re étape : Connaître les règles. La contribution annuelle de l'employeur ne peut être supérieure à la moitié du Smic mensuel en vigueur au 1er janvier de l'année en cours multiplié par le nombre de salariés de l'entreprise (qu'ils soient ou non bénéficiaires de chèques-vacances), soit en l'espèce un plafond global de 3 700,72 euros. De son côté, la part patronale exonérée ne peut dépasser 30 % du Smic mensuel par salarié, soit 444 euros pour 2017.

2e étape : Définir le pourcentage de prise en charge patronale par salarié selon son niveau de salaire et éventuellement sa situation familiale. Quelques exemples d'application de la participation maximale exonérée :

*Il est possible de retenir une prise en charge patronale moins élevée.

3e étape : Rédiger l'accord ou la décision unilatérale, consulter les représentants du personnel et interroger les salariés pour identifier les personnes souhaitant bénéficier des chèques-vacances.

4e étape : Commander les chèques-vacances et précompter la participation salariale.

Les chèques-vacances sont émis uniquement par l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV). Ils peuvent être commandés en ligne sur son site www.ancv.com. L'ANCV facture, à la première commande, des frais de dossiers dont le montant varie selon le nombre de salariés. Ensuite, à chaque commande, une commission fixée à 1 % du montant total des chèques-vacances commandés est prélevée, ainsi que des frais de livraison entre 16,50 euros et 30 euros HT par commande.

Un dispositif souple

Les chèques-vacances se présentent sous la forme :

• d'un carnet de chèques en coupures de 10, 20, 25 et 50 euros,

• ou de chèques dématérialisés e-chèques-vacances en coupures de 60 euros utilisables exclusivement sur internet.

Ces chèques sont valables 2 ans au-delà de l'année d'émission, mais peuvent être échangés durant les 3 mois qui suivent la fin de validité.




Marion MORET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'annonces légales et d'information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide