Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

Le chantier du Grand Paris Express avance

le - - Actualité

Le chantier du Grand Paris Express avance
© A.P. - 100 h chrono pour glisser le toit de 7 000 t de la gare du Grand Paris Express de Clamart.

Lancés en grande pompe le 4 juin 2016 à la gare de Clamart rebaptisée pour l'occasion KM1, les travaux du Grand Paris Express se poursuivent en multipliant les défis techniques « contre la montre ». Une opération exceptionnelle de ripage d'une dalle en béton de 7000 tonnes a eu lieu le week-end du 15 août.

Ce défi a été réalisé en 100 heures chrono, malgré le mauvais temps. Du 12 au 16 août dernier, les équipes de la Société du Grand Paris et de la SNCF ont travaillé conjointement au succès d'une opération de levage et de ripage d'une dalle préfabriquée en béton de 7 000 tonnes, représentant le toit de la future gare de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.

Il a fallu interrompre le trafic ferroviaire pendant 4 jours afin de pouvoir démonter les ponts provisoires du chantier, découper les voies ferrées, glisser la dalle de couverture en dessous puis reconstruire les voies et réinstaller les caténaires.

Et ce n'était pas une mince affaire ! La fameuse dalle de couverture en béton pèse 7 000 tonnes, soit l'équivalent de 7 000 voitures, et mesure 2 000 m2 (25x80m), soit la superficie de plus de 7 terrains de tennis.

Pas moins de 3 heures ont été nécessaires pour la glisser vers sa position définitive, sur 60 mètres, grâce à 42 chariots automoteurs multiroues. Une opération de ripage spectaculaire, tant la dalle est conséquente, qui a mobilisé 137 personnes sur le chantier pendant une nuit.

« L'hyper-technicité de cette opération est une illustration spectaculaire des nombreux défis que nous relevons au quotidien sur l'ensemble des chantiers du Grand Paris Express », souligne Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris.

Les prochaines étapes de ce chantier sans pareil sont le creusement du volume de la « boîte gare » nécessitant l'excavation de 130 000 tonnes de terre, la poursuite des opérations de génie civil et de voies, puis l'aménagement de la gare et les travaux d'interconnexion avec la ligne N.

Première gare du supermétro

© A.P.

Le lancement des travaux du Grand Paris Express a eu lieu à la gare du Fort d'Issy-Vanves-Clamart, il y a déjà plus d'un an. Là-bas, sur ce premier kilomètre de chantier (KM1), le « supermétro de banlieue » prend forme avec la construction d'une gare souterraine située, d'une part, sous les voies du Transilien N et, d'autre part, sous le parking de la gare actuelle de Clamart. Pour ce faire, il a fallu mettre en place une immense passerelle, dénommée Alice, afin que les usagers de la ligne N puissent continuer à emprunter les quais.

Très attendue par les riverains, la ligne 15 Sud leur permettra, dès 2022, de se rendre à Bagneux pour prendre la ligne 4 en 5 minutes contre 40 aujourd'hui, et à Créteil l'Échat en 21 minutes contre 48. Les aéroports d'Orly et Roissy seront aussi beaucoup plus accessibles grâce au réseau du supermétro qui parcourra près de 200 km.

La gare en chiffre :
- 6000 m2
- 26 m de profondeur
- 50 000 usagers à terme
- 32 000 habitants à 1km à la ronde
- 1000 voyageurs par rame
- 22 communes desservies sur 33 km de rocade souterraine




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'annonces légales et d'information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide