Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

La prime embauche PME prolongée jusqu'au 30 juin 2017

le - - Entreprise

La prime embauche PME prolongée jusqu'au 30 juin 2017
© DR

L'État reste mobilisé pour accompagner le développement des TPE/PME qui contribuent largement à la création d'emplois, notamment en Île-de-France, en reconduisant le dispositif «Embauche PME» jusqu'au 30 juin 2017.

Cette prolongation permet aux TPE, aux PME et aux associations qui embauchent ou transforment un CDD en CDI, de bénéficier d'une prime trimestrielle de 500 euros durant les deux premières années du contrat concerné.

En novembre 2016, déjà plus de 100 000 recrutements avaient bénéficié de la prime « Embauche PME » en Île-de-France depuis son lancement au mois de janvier.

Ce dispositif s'adresse aux entreprises de moins de 250 employés qui recrutent un salarié payé jusqu'à 1,3 fois le SMIC pour toute embauche en CDI ou CDD de plus de 6 mois. Versée à raison de 500 euros par trimestre, les deux premières années du contrat, la prime peut atteindre 4 000 euros.

Spécialement conçue pour les TPE/PME, la procédure de demande est simple. Elle s'effectue dans les six mois suivant la signature du contrat de travail par l'envoi à l'Agence de service et de paiement (ASP) d'un CERFA, disponible en ligne. Chaque trimestre, l'employeur confirme sur le même site que les salariés concernés sont toujours employés dans l'entreprise.

L'automne dernier, Jean-François Carenco, préfet de la région d'Île-de-France, saluait les entrepreneurs « qui utilisent les différents leviers mis en place par l'État pour redynamiser l'emploi et créer de nouvelles opportunités de travail pour tous les Franciliens. J'incite toutes les entreprises concernées à faire de même ».




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'annonces légales et d'information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide