Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

La ministre de la Culture à la rencontre des jeunes artistes

le - - Actualité - Informations générales

La ministre de la Culture à la rencontre des jeunes artistes
©AP - Marie Silin, Françoise Nyssen et Olivia Grégoire

Le 15 juin, Françoise Nyssen a répondu à l'invitation de la galerie Premier Regard dans le 15e arrondissement de Paris. L'occasion pour elle de soutenir l'activité des jeunes artistes et de présenter les grands axes de sa politique culturelle en souhaitant vivement l'élection d'Olivia Grégoire, candidate de La République En Marche ! de la 12ème circonscription.

Ecrasée par les enjeux économiques et sécuritaires, la Culture semble progressivement disparaître dans le débat public, du moins à l'échelle nationale. Si les collectivités territoriales continuent de croire au bien-fondé des initiatives culturelles, il y a bien longtemps qu'un gouvernement ne s'est plus illustré par une politique culturelle ambitieuse.

Le renouvellement politique engagé par La République En Marche! suscite de nombreux espoirs au sein des acteurs culturels français, toujours aussi nombreux malgré leur faible voix à l'échelle nationale. L'invitation de la galerie Premier Regard, fondée il y a quinze ans par Laurence Fontaine et Laurence Poirel, a permis d'apprécier l'ampleur de ce renouvellement, porté sur le plan culturel par Françoise Nyssen. A la fois galerie et association, Premier Regard est un relais majeur sur la scène parisienne, qui s'est donné pour mission de promouvoir les jeunes artistes encore inconnus, afin de leur offrir une chance de réussir.

Accompagnée par la candidate La République En Marche ! Olivia Grégoire (12e circonscription), la ministre lui a apporté son soutien fort pour une majorité d'action, une nouvelle preuve de la mobilisation constante des membres du gouvernement dans cette élection législative déterminante.

Mais le contexte politique n'a pas détourné la ministre de sa mission : un meilleur accès à la culture pour tous les Français. Consciente des difficultés d'entreprendre une politique culturelle ambitieuse, la ministre milite activement pour un partenariat solide avec le ministère de l'Education, qu'elle considère comme indissociable de la Culture.

Dans les faits, cette association doit aboutir à un renforcement de l'éducation artistique dans les écoles et une augmentation des initiatives entre établissements scolaires et acteurs culturelles. Au-delà de l'école, le second relais reste pour elle le monde associatif, aujourd'hui considéré comme le véritable poumon actif d'une scène culturel française toujours florissante, et ce malgré les coupes budgétaires. L'association Premier Regard en est une parfaite illustration, tant le dynamisme de la galerie permet de faire émerger des jeunes talents, sans pour autant s'appuyer sur des fonds financiers colossaux.

Enfin, la ministre veut adopter pour la première fois une réelle coopération culturelle européenne, lien fondamental entre les pays membres de l'U.E. Derrière ce projet européen, la ministre veut engager la création « d'Erasmus culturels », permettant des passerelles entre les différents établissements scolaires et universitaires européens. Tout l'enjeu du programme est d'ouvrir, dès le plus jeune âge, les Français à la diversité culturelle européenne. Il demeure impératif pour la nouvelle équipe du ministère de réaffirmer le lien européen par le biais de la culture, tant la mosaïque linguistique, artistique ou littéraire demeure unique dans ce vaste continent, malgré les discours isolationnistes portés par un certain parti d'extrême droite.

Bien que les dossiers concrets ne manquent pas pour la nouvelle résidente de la rue de Valois, à commencer par le statut toujours complexe des intermittents du spectacle, la diminution des subventions à la culture ou l'accès à la Culture dans les territoires isolés, la ministre s'est voulue rassurante et surtout ambitieuse dans sa politique culturelle. Issue du monde de l'édition (Actes Sud), Françoise Nyssen semble bien connaître les dossiers qui l'attendent et affiche une volonté de fer pour faire bouger les lignes. En espérant qu'elle parvienne à ses fins, il est déjà louable de rappeler le rôle fédérateur de la Culture au sein de la société, somme de l'infinité des cultures qui composent la France de 2017.



Du même sujet


Affiches Parisiennes

Journal d’annonces légales et d’information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement Affiches Parisiennes› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide