Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'information juridique

“L'avocat est un auxiliaire de justice, pas un suspect”

le - - Droit - Actualité du droit

“L'avocat est un auxiliaire de justice, pas un suspect”
D.R. - Pascal Eydoux

Le Conseil national des barreaux interpelle les ministres de l'Intérieur et de la Justice “pour que cessent les contrôles infligés aux avocats”.

Le CNB dénonce une nouvelle fois “l'attitude de suspicion injustifiée de la police du Maine-et-Loire qui empêche les avocats qui se présentent au commissariat d'Angers d'exercer leur mission”.

« Les avocats sont des auxiliaires de justice, soumis au secret professionnel et à des règles déontologiques strictes. Ils exercent leur mission d'assistance à des personnes placées en garde à vue qui est le droit fondamental et élémentaire de toute personne à être défendue.

L'accès aux locaux des commissariats doit leur être permis sans que leur sacoche professionnelle soit contrôlée par les policiers comme cela leur est imposé à Angers sous peine d'être interdit d'entrer dans les locaux.

Les avocats ne sont pas au-dessus des lois. Ils exercent une profession respectable insusceptible de la méfiance que leur témoigne la police angevine, même dans le cadre de l'état d'urgence que connaît notre pays. La sécurité peut être assurée par des mesures plus protectrices du secret professionnel à l'instar des détecteurs de métaux."

Pascal Eydoux, président du Conseil national des barreaux, interpelle les ministres de l'Intérieur et de la Justice et leur demande "de diffuser des instructions afin que le contrôle des sacoches professionnelles des avocats cesse immédiatement".



Affiches Parisiennes

Journal d’annonces légales et d’information juridique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement Affiches Parisiennes› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide